Le marché de la GEIDE en France pèse plus de 853 millions d’euros

Par Ariane Beky
le 05 novembre 2001 à 00h00
0

L'APROGED publie les derniers résultats de son étude sur le marché français de la gestion électronique de documents pour l’entreprise.

L'APROGED publie les derniers résultats de son étude sur le marché français de la gestion électronique de documents pour l'entreprise.

L'Association des professionnels de la gestion électronique de l'information et des documents pour l'entreprise (APROGED) vient de publier les résultats de son étude sur le marché français de la GEIDE (gestion électronique de documents pour l'entreprise).

La deuxième édition de cette étude a été réalisée de mai à septembre 2001 auprès de 267 sociétés (éditeurs, intégrateurs, constructeurs, consultants, prestataires de services ou distributeurs de matériels).

Le marché de la GEIDE est estimé pour l'année 2000 à 853 millions d'euros, contre 569 millions d'euros en 1999.

Une croissance de 35% est attendue pour l'année 2001, avec un chiffre d'affaires estimé à 1 151 millions d'euros.

Par ailleurs, 98000 applications de GEIDE auraient été installées en France au 31 décembre 2000.

L'évolution du marché se caractérise par une inversion des parts de marché entre la vente de scanners, périphériques de stockage, etc. et la vente de matériels spécifiques, les deux activités principales de la GEIDE.

La baisse importante des prix des matériels et la banalisation de l'utilisation hors GEIDE d'un certain nombre de périphériques ont influencé ce résultat.

En matière d'applications, seule la GEIDE documentaire reste bien identifiée avec 17% des parts de marché. A noter, cette classification ne prend pas encore en compte les offres émergentes de 1999/2000 : la gestion de la connaissance et la gestion de contenu.

L'analyse du marché par type de clients ne montre pas de changement si ce n'est la très forte poussée du secteur banque, finance, assurance qui est passé devant celui de l'industrie et de l'administration entre 1998 et 1999.

L'APROGED signale pour conclure que le rôle dynamisant de l'administration française reste toutefois ''remarquable''.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

L'avenir du stockage : des datacenters plus verts, ultra-rapides et économes en énergie
Les USA soutiendront les directives internationales sur l'éthique de l'IA
Microsoft Surface : un nouveau firmware en vue de la mise à jour Windows 10 de mai
Sony annonce PlayStation Productions, une division pour adapter ses jeux vidéo en films
Huawei sous-estimé par les États-Unis ? C'est ce que pense son fondateur
Après les trottinettes électriques, Usain Bolt dévoile la citadine électrique Bolt Nano
Voiture électrique : quelles aides à l'achat et incitations dans les pays de l'UE ?
Huawei banni : les revenus d'AMD plus impactés encore que ceux de Microsoft
En toute discrétion, les Apple Store vendent désormais des moniteurs LG UltraFine 23,7
Huawei :
scroll top