Parsys utilise Business Objects pour son extranet clients

Par Ariane Beky
le 30 octobre 2001
 0

La société de gestion de parcs informatiques Parsys a intégré WebIntelligence de Business Objects à son extranet clients.

La société de gestion de parcs informatiques Parsys a intégré WebIntelligence de Business Objects à son extranet clients.

Business Objects, fournisseur de solutions de ''business intelligence'' et Parsys, société de service spécialisée dans la gestion intégrée d'actifs technologiques, ouvrent un extranet à destination des clients de Parsys.

Cet extranet, développé avec la solution WebIntelligence de Business Objects, permet aux sociétés qui ont choisi d'externaliser la gestion de leurs équipements informatiques auprès de Parsys de suivre l'évolution de leurs actifs en temps réel.

Ces entreprises peuvent intervenir en ligne sur des fonctions de gestion (nouvelle demande de location, changement d'affectation budgétaire ou géographique, nouvel équipement, etc.)

WebIntelligence interroge directement la base de production et donne accès aux fonctions d'interrogation, de reporting et d'analyse des données relatives au parc informatique de ces sociétés via une dizaine de rapports standards.

Ces nouveaux services seront facturés de manière personnalisée, ''en fonction des besoins'', précise un communiqué de Business Objects.

''Cet extranet permet à nos clients de mesurer la qualité du service et surtout de faire des simulations prospectives, de dimensionner les évolutions et les aspects financiers et d'être beaucoup plus réactifs'', explique Jean-Louis SCHMITLIN, Président directeur général de Parsys.

Les quelques 3 000 contrats que traite Parsys à l'heure actuelle recouvrent 500 000 composants, Routeurs et cartes réseaux.

En ouvrant sa base de données aux entreprises, Parsys cherche à la fois à renforcer la qualité de la relation clients / fournisseurs, et bien sûr à disposer d'une source supplémentaire de revenus.

''Les entreprises conçoivent de plus en plus leur extranet clients comme un outil de développement stratégique. Elles exploitent un capital informationnel existant pour améliorer leurs pratiques professionnelles et commerciales. C'est un progrès'', conclut Jérôme JAUNASSE, Directeur général de Business Objects France.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
scroll top