Les traitements anti-bacille de l’Anthrax font un tabac sur Internet

Par Ariane Beky
le 23 octobre 2001 à 00h00
0

Les ventes en ligne d’antibiotiques augmentent après la mort de trois personnes contaminées par l'agent infectieux de la maladie du charbon. L’Amérique veille.

Les ventes en ligne d'antibiotiques augmentent après la mort de trois personnes contaminées par l'agent infectieux de la maladie du charbon. L'Amérique veille.

Alors que deux postiers de Washington ont été terrassés par la maladie du charbon, les agences fédérales américaines continuent de scruter les publicités en ligne sur les traitements anti-bacille en tout genre (antibiotiques, poudre de perlinpin, etc.)

La menace bioterroriste a dopé les ventes de traitements contre le bacille de l'Anthrax Outre-Atlantique. Le gouvernement américain veut donc s'assurer qu'aucune société ne tire un profit "illégal" de la situation.

Le Cipro, principal antibiotique utilisé dans le traitement de la maladie du charbon, est proposé sans ordonnance sur quelques sites web, et certains portails affirment disposer des compétences nécessaires pour établir de telles prescriptions...

Il faut noter que le système de santé aux Etats-Unis est très différent du système français, notamment en ce qui concerne la diffusion et la promotion auprès du public des médicaments ("drugs" en anglais). De plus, l'auto-médication est une réalité américaine qui ne va pas cesser.

La National Association of Boards of Pharmacy (NABP) a fait savoir que les sites web qui proposent cet antibiotique, Cipro, sont passés au crible et que les cas suspects sont rapportés à la Food and Drug Administration (FDA).

"La plupart des publicités que nous avons vu nous semblent illégales. Le traitement est proposé sans prescription valide [...] Leur objectif est de capitaliser sur les peurs liées à l'Anthrax et aux menaces bioterroristes", affirme Carmen CATIZONE Directrice de la FDA.

La Federal Trade Commission, autorité de contrôle de la concurrence collabore également avec la Food and Drug Administration sur cette question.

A ce jour aux Etats-Unis trois personnes sont officiellement décédées après avoir été contaminées par le bacille de l'Anthrax. Le bioterrorisme n'est plus une menace, mais une réalité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Nintendo : Animal Crossing Pocket Camp et Fire Emblem Heroes bientôt interdits en Belgique
Google stockait des mots de passe en clair depuis... 2005
La néobanque Pixpay se prépare à lancer une offre destinée aux 10-18 ans
Cryptomonnaies : la Banque de France s'intéresse de près aux stablecoins
Audi : un nouveau Q5 55 TFSI e quattro... avec 40 km d'autonomie en
Microsoft détaille ses actions pour rendre le jeu sur Xbox Live plus fair play
L'avenir du stockage : des datacenters plus verts, ultra-rapides et économes en énergie
Les USA soutiendront les directives internationales sur l'éthique de l'IA
Microsoft Surface : un nouveau firmware en vue de la mise à jour Windows 10 de mai
Sony annonce PlayStation Productions, une division pour adapter ses jeux vidéo en films
scroll top