IBM et Intel victimes de la crise des semi-conducteurs

17 octobre 2001 à 00h00
0
En annonçant un bénéfice net en forte baisse, les deux géants Intel et , fortement emblématiques donnent la tendance du marché des semi-conducteurs

IBM a annoncé mardi un bénéfice net de 1,6 milliard de dollars au troisième trimestre 2001, en baisse de 19% par rapport à la même période de 2000 et un bénéfice par action (BPA) de 90 cents (contre 1,08 dollar un an plus tôt) soit un cent de mieux néanmoins par rapport au consensus des analystes.

la chute de 30% de ses ventes de semi-conducteurs cet été a pesé fortement sur les résultats du troisième trimestre.
Le directeur financier d'IBM, John Joyce a d'ailleurs déclaré : « La grave crise de l'industrie des semi-conducteurs a conduit nos concurrents à annoncer des baisses annuelles de chiffre d'affaires s'échelonnant de 20 à 50% et la branche microélectronique d'IBM a chuté de 30%. Mais nous estimons que les troisième et quatrième trimestres constitueront le plancher".

Peu rassurant, il a ajouté « Nous ne prévoyons pas de reprise de l'activité microélectronique au quatrième trimestre et nous ne comptons pas non plus sur un léger mieux ou une nette amélioration, comparé au troisième trimestre".

De son coté, Intel a annoncé une chute de 77% de son bénéfice au troisième trimestre à cause du ralentissement de l'économie mondiale et des ventes de PC. Le groupe publie ainsi un bénéfice net, avant coûts liés aux acquisitions, de 655 millions de dollars, soit dix cents par action, contre 2,89 milliards de dollars (41 cents) sur la même période de l'année précédente.

Le leader mondial des microprocesseurs par la voix de Craig Barrett, son directeur général, a indiqué anticiper « une croissance modérée des ventes de microprocesseurs et de mémoires flash au 4e trimestre » qui risque toutefois d'être annulée par la baisse des prix.

Intel est confronté à une baisse de la demande et à la pression intense de son concurrent Advanced Micro Devices (AMD) qui l'a contraint à réduire, parfois de jusqu'à 80%, le prix de son processeur Pentium 4.

Sur le marché des semi-conducteurs, IBM et Intel ne sont pas directement en concurrence puisqu'IBM conçoit des puces très élaborées et sur mesure, nécessaires à ses calculateurs et Intel est positionné sur le marché des processeurs destinés aux PC et aux serveurs informatiques d'entrée de gamme. Mais les deux géants, emblématiques de l'ensemble du secteur, servent ainsi d'indicateurs sur le marché des semi-conducteurs par la publication de ces chiffres peu optimistes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Redmi Note 10 : un bel écran AMOLED sous les 200€
Collecte de données : Google a finalement mis à jour toutes ses applications dans l'App Store d'iOS
Perdu dans la gamme d'aspirateur robot de Roborock ? Consultez notre comparatif !
La Bourse aux Livres passe les 260 000 livres d'occasion vendus en ligne
Attention aux malwares dans la précédente version du store alternatif Android APKPure
700 $ pour le dernier Transformers chez Hasbro... qui se transforme sur injonction vocale
Civilization : bâtir une franchise qui résiste à l'épreuve du temps ?
PlayStation prévoit d'adapter ses licences emblématiques sur mobile
Avis Microsoft OneDrive (2021) : la meilleure intégration dans Windows et Office
Peu d'espace pour une séance ciné à la maison ? Retrouvez notre sélection des meilleures barres de son !
Haut de page