Fabrice Sergent quitte Club-Internet (T-online)

Par
Le 16 octobre 2001
 0

Fabrice Sergent, fondateur de Club-Internet, quitte la présidence du FAI racheté par T-online et laisse la place à Marie-Christine Levet, ex DG de Lycos France

Fabrice Sergent, fondateur de Club-Internet, quitte la présidence du FAI racheté par T-online et laisse la place à Marie-Christine LEVET, ex DG de Lycos France

Fabrice Sergent, fondateur de Club-Internet il y a 6 ans, quittera la présidence de T-Online France / Club-Internet fin 2001. Il conclut ainsi la phase de transition qu'il avait accepté d'assurer en février 2000 après la cession de Club-Internet à T-Online International par le Groupe Lagardère.

Thomas Holtrop, président du directoire de T-Online International a choisi Marie-Christine Levet pour diriger T-Online France à compter du 1er décembre 2001. « Fort de ses résultats à la tête de Lycos France, qu'elle a créé et hissé au rang de deuxième portail Internet Français, Marie-Christine Levet rassemble tous les atouts pour réussir dans ses nouvelles fonctions », commente Thomas Holtrop.

Cette passation de pouvoir semble traduire la prise en main totale du FAI par le groupe allemand même si le groupe français Lagardère conserve 6% du capital de T-Online, filiale de Deutsche Telekom, obtenu suite à la vente de Club-Internet (pour un montant de 1,88 milliard d'euros) en février 2000 par échange d'actions.

Fabrice Sergent va se consacrer à ses fonctions de Directeur Général de 91 Active Broadband (activité nouveaux médias de Lagardère) et de membre du comité de direction de Lagardere Active (télévision, radio, nouveaux médias du groupe). Il restera administrateur de T-Online France en tant que représentant de Lagardère.

« Je compte bien continuer de soutenir le développement de Club-Internet, notamment face aux enjeux économiques et réglementaires du haut débit, clé de la croissance de l'Internet en France » précise Fabrice Sergent.

Selon le communiqué de presse de la société, c'est dans ce contexte que Club-Internet lancera une forte offensive commerciale et éditoriale en matière de haut débit dans les prochains jours afin de s'imposer comme l'alternative à l'opérateur historique en France sur le haut débit.

Rappelons qu'aujourd'hui, avec 700.000 abonnés payants en France, Club-Internet occupe la troisième place des FAI dans l'hexagone derrière Wanadoo (France Telecom) et AOL.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39

Les dernières actualités

scroll top