Fabrice Sergent quitte Club-Internet (T-online)

Par pulmo
le 16 octobre 2001 à 00h00
0

Fabrice Sergent, fondateur de Club-Internet, quitte la présidence du FAI racheté par T-online et laisse la place à Marie-Christine Levet, ex DG de Lycos France

Fabrice Sergent, fondateur de Club-Internet, quitte la présidence du FAI racheté par T-online et laisse la place à Marie-Christine LEVET, ex DG de Lycos France

Fabrice Sergent, fondateur de Club-Internet il y a 6 ans, quittera la présidence de T-Online France / Club-Internet fin 2001. Il conclut ainsi la phase de transition qu'il avait accepté d'assurer en février 2000 après la cession de Club-Internet à T-Online International par le Groupe Lagardère.

Thomas Holtrop, président du directoire de T-Online International a choisi Marie-Christine Levet pour diriger T-Online France à compter du 1er décembre 2001. « Fort de ses résultats à la tête de Lycos France, qu'elle a créé et hissé au rang de deuxième portail Internet Français, Marie-Christine Levet rassemble tous les atouts pour réussir dans ses nouvelles fonctions », commente Thomas Holtrop.

Cette passation de pouvoir semble traduire la prise en main totale du FAI par le groupe allemand même si le groupe français Lagardère conserve 6% du capital de T-Online, filiale de Deutsche Telekom, obtenu suite à la vente de Club-Internet (pour un montant de 1,88 milliard d'euros) en février 2000 par échange d'actions.

Fabrice Sergent va se consacrer à ses fonctions de Directeur Général de Active Broadband (activité nouveaux médias de Lagardère) et de membre du comité de direction de Lagardere Active (télévision, radio, nouveaux médias du groupe). Il restera administrateur de T-Online France en tant que représentant de Lagardère.

« Je compte bien continuer de soutenir le développement de Club-Internet, notamment face aux enjeux économiques et réglementaires du haut débit, clé de la croissance de l'Internet en France » précise Fabrice Sergent.

Selon le communiqué de presse de la société, c'est dans ce contexte que Club-Internet lancera une forte offensive commerciale et éditoriale en matière de haut débit dans les prochains jours afin de s'imposer comme l'alternative à l'opérateur historique en France sur le haut débit.

Rappelons qu'aujourd'hui, avec 700.000 abonnés payants en France, Club-Internet occupe la troisième place des FAI dans l'hexagone derrière Wanadoo (France Telecom) et AOL.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top