Un juge rejette les plaintes contre Morgan Stanley

pulmo
10 octobre 2001 à 00h00
0
Alors que des actionnaires victimes de l'explosion de la bulle spéculative Internet attaquaient Morgan Stanley, un juge vient de rejeter l'ensemble des plaintes

Dans l'affaire qui opposait Morgan Stanley et son analyste vedette Mary Meeker, à des actionnaires en colère, un juge de New York a rejeté l'ensemble des plaintes.

Les actionnaires « appauvris » par la débâcle en bourse de sociétés comme ou eBay accusaient la société d'avoir abusé de sa double activité de conseil et de banque d'investissement, brisant ainsi le "mur de Chine" censé exister entre les métiers d'analyste et de banquier d'affaires et garantissant l'objectivité des recommandations.

Plus précisément, ces plaintes reprochaient à Mary Meeker d'avoir sciemment trompé les actionnaires pour faire gonfler les bénéfices de sa banque et s'enrichir personnellement. Elles l'accusaient notamment d'avoir publié des notes de recherche excessivement optimistes pour permettre à Morgan Stanley de nouer des relations commerciales avec les entreprises qu'elle suivait.

Dans ses attendus de la fin août, le juge s'était indigné du ton, de la longueur et du manque de fondement de la plainte.

Suite au jugement rendu, Morgan stanley se déclare « satisfait, mais pas surpris, de cette décision » et ajoute « Nous avons toujours dit que ces plaintes étaient des coups de pub. Notre recherche est minutieuse et objective et l'intégrité de Mary Meeker est irréprochable ».

Tandis que la première maison de courtage du pays, Merrill Lynch, avait accepté fin juillet de payer 400.000 dollars à un actionnaire qui accusait Henry Blodget, analyste vedette de la maison, de l'avoir « grugé », pour les même raisons reprochées à Mary Meeker, Morgan Stanley a eu plus de chance avec la justice, et de plus, un communiqué précise que ces plaintes ne pourront pas être déposées une nouvelle fois.

Alors que des investisseurs amateurs ont perdu des milliards de dollars dans l'explosion de la bulle Internet au printemps 2000, les analystes financiers sont devenus, aux Etats-Unis, la cible privilégiée des actionnaires en colère. A tort ? Le jugement est certes rendu mais quelle est la part de vérité dans l'histoire, car comme dit le dicton, il n'y a pas de fumée sans feu....
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
scroll top