KM Forum 2001 : Trois questions à Richard COLLIN

26 septembre 2001 à 00h00
0
Richard COLLIN, Directeur associé i-KM, présente le 4ème Symposium international de la gestion des connaissances qui a ouvert ses portes mardi 25/09 à Paris.

AB - Monsieur COLLIN, bonjour. Le KM Forum des 25 & 26 septembre 2001 au Palais de Congrès à Paris est l'occasion de vous interroger une nouvelle fois, près de huit mois après notre premier entretien, sur les problématiques liées à la gestion des connaissances.

Quels sont les grands axes de ce KM forum ?

RC - Le KM comme «moteur de la transformation et de l'évolution de l'entreprise». De plus, après 4 KM Forum, nous allons pouvoir commencer à dresser un bilan des réalisations et actions conduites dans les entreprises. Vaste chantier fort intéressant.

Par ailleurs le GroupeMm, organisateur de nombreux salons professionnels dont le KM Forum, estime que celui-ci fait partie de ceux qui résistent le mieux à la conjoncture. Pour cette édition 2001 du Forum, entre 1 500 et 2 000 visiteurs sont attendus.

Pour mémoire, la première édition du KM Forum était consacrée à la gestion des connaissances comme acte stratégique de l'entreprise, la seconde concernait le KM comme levier (dynamique du leadership), et la troisième était centrée sur l'innovation.

L'édition 2001 du KM Forum sera donc l'occasion de faire un premier bilan.

Nous nous sommes recentrés cette année sur l'entreprise, sur les réalisations liées aux projets de knowledge management dans ses aspects technologiques, économiques et sociétaux.

La technologie évolue très vite comme vous le savez. Une des nombreuses problématiques intéressantes concerne notamment la co-évolution entre organisation et technologie. Mais aussi : le travail collaboratif, les communautés, la convergence entre e-learning et KM .

AB - Quelles évolutions majeures pressentez-vous dans la décennie à venir en matière de gestion des connaissances dans l'entreprise ?

RC - Des évolutions décisives.

Le KM apparaît désormais comme le meilleur moyen de transformer l'entreprise. Les communautés deviennent essentielles... Mais comme la relativité est inconcevable, comme disait Hegel soumis aux transformations qui sont les nôtres actuellement, alors il nous faudra forger des concepts et des approches inconcevables.

C'est ce que nous tentons de faire émerger lors des KM Forum.

AB - De nouveaux intervenants, ayant une influence sur les TIC, sont-ils présents cette année au KM Forum ?

RC - A dire vrai le focus n'est pas tant sur les TIC qui changent tous les jours, mais sur les usages.

Bien que les technologies soient liées à la progression de la gestion des connaissances dans l'entreprise, nous avons choisi de privilégier les utilisateurs (l'usage plus que l'outil).

Nous avons lancé un appel à propositions qui a été un très grand succès et un jury a retenu les cas les plus intéressants et les plus performants.

Des exemples : L'expérience du Directeur technique de la Fédération Française de Voile qui développe une stratégie de gestion de la connaissance pour les athlètes, les options managériales prises en matière de KM chez EDF, ou encore le point de vue KM du Président de Bouygues TP.

AB - Monsieur COLLIN, je vous remercie pour ces réactions «à chaud».
Modifié le 18/09/2018 à 14h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L’AFNIC n’exige plus de justificatifs pour enregistrer un
9Telecom modifie ses tarifs le 1er octobre prochain
Fusion de Webraska et AirFlash : naissance d’un leader mondial
Bilan positif pour
L'IE Club segmente ses conférences
L’AFNIC n’exige plus de justificatifs pour enregistrer un
9Telecom modifie ses tarifs le 1er octobre prochain
Fusion de Webraska et AirFlash : naissance d’un leader mondial
Bilan positif pour
L'IE Club segmente ses conférences
Haut de page