Microsoft veut rallier ses concurrents à « Passeport »

Par
Le 20 septembre 2001
 0

Microsoft a annoncé ce jeudi son projet d'ouvrir à d'autres entreprises et opérateurs son système d'authentification très controversé "Passport"

Microsoft a annoncé ce jeudi son projet d'ouvrir à d'autres entreprises et opérateurs son système d'authentification très controversé "Passport"

Le géant du logiciel, qui lancera prochainement son nouveau système d'exploitation Windows XP, vient d'annoncer son projet d'ouvrir à d'autres entreprises et opérateurs son système d'authentification "Passport", qui permet l'utilisation d'un seul jeu de nom et de mot de passe pour se connecter à divers sites internet.

"Passport", élément critique de la stratégie Internet de Microsoft en raison du manque de protection de la vie privée, a été conçu pour permettre aux utilisateurs de s'identifier une seule fois pour avoir accès aux divers sites de l'entreprise ou de toutes les sociétés participant au service.

Selon l'édition en ligne du Wall Street Journal, citée par l'agence de presse Reuters, les détracteurs de Microsoft redoutent la création d'une immense base de données de clients contrôlée par le groupe.
Ce dernier annonce avoir déjà enregistré 165 millions de comptes distincts et estime que ce chiffre augmentera après le lancement de son nouveau système d'exploitation Windows XP, qui invite les utilisateurs à s'enregistrer avant de pouvoir l'utiliser.

Répondre aux objections possibles des utilisateurs et des partenaires potentiels aurait motivé la décision du géant de l'internet. En effet, Microsoft, par le biais de Bob Muglia, vice-président du département .NET de Microsoft « invite l'industrie à participer à ce modèle global qui jette des ponts entre les îlots actuels d'authentification pour constituer un réseau dans lequel les internautes, les opérateurs de sites web, les transporteurs de données et les entreprises pourront avoir confiance » .

Les détracteurs du système, et fervents concurrents, à l'instar d'AOL 14 qui travaille actuellement au développement de son propre système d'authentification, seraient-ils prêts à rallier la cause ? Rien n'est moins sûr...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top