eBay interdit la vente d'articles liés aux attentats

Par
Le 14 septembre 2001
 0

Le site de ventes aux enchères eBay a interdit immédiatement à la vente tout objet associé aux attentats meurtriers de mardi aux Etats-Unis.

Le site de ventes aux enchères eBay a interdit immédiatement à la vente tout objet associé aux attentats meurtriers de mardi aux Etats-Unis.

Le site américain de ventes aux enchères en ligne eBay a interdit la vente des objets relatifs aux attentats du World Trade Center à New York et du Pentagone à Washington.

Car, aussi fou, malsain et vénale que cela puisse paraître, dès les premières heures après les attentats commis mardi, des morceaux de décombres des tours jumelles du World Trade Center à New York, complètement détruites par les deux avions détournés, des morceaux de verre, voire des cassettes vidéo des événements, avaient été mis aux enchères sur le site.

Le premier site mondial commerce électronique a pris très rapidement des "mesures extraordinaires", expliquant agir par respect des victimes, de leurs familles et des survivants.

"Nous avons commencé à enlever les marchandises pratiquement immédiatement" , a indiqué à l'AFP, Kevin Pursglove, porte-parole du site, sans pouvoir toutefois préciser combien d'articles étaient proposés à la vente.

Outre des objets d'un goût plus que douteux, tels les morceaux de débris collectés par des opportunistes, cette interdiction concerne aussi des objets commerciaux, comme des cartes postales de la ville de New York montrant les deux tours jumelles.

eBay a déjà par le le passé interdit la vente d'articles associés notamment au régime nazi et au groupe raciste Ku Klux Klan mais c'est la première fois que sont interdits de vente des objets ordinaires, comme des livres ou des cartes postales.
"C'est inhabituel. Nous ne l'avons jamais fait auparavant", précise Kevin Pursglove.

Des mesures très réactives et qui paraissent bonnes et saines pour le numéro 1 mondial du commerce électronique, ce qui n'empeche pas d'être choqué devant les tentations purement vénales et opportunistes de personnes qui, apparemment, ne semblent pas mesurer l'ampleur de la catastrophe et n'ont aucun respect pour les victimes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top