Les entreprises sous le choc aux Etats-Unis

pulmo
12 septembre 2001 à 00h00
0
Les entreprises occupant le WTC possèdent peu d'informations sur le sort de leurs employés tandis que le spectre d'une récession économique planétaire surgit

Plus de 40.000 personnes travaillaient dans les deux tours du World Trade Center, ce qui fait craindre aux autorités que le bilan des attentats puisse atteindre des dizaines de milliers de victimes.

Plusieurs des grands noms de la finance mondiale étaient toujours en quête mercredi matin du sort de leurs employés travaillant dans le sud de Manhattan au lendemain des attentats qui ont réduit les deux tours jumelles en un champ de ruines.

Notamment, Morgan Stanley Dean Witter & Co, le plus gros locataire du complexe, qui a déclaré en savoir peu sur ses 3.500 employés sur place. La banque d'affaire, qui louait environ 25 des 110 étages du WTC, pour y héberger essentiellement des services de back-office, support et marketing, a indiqué n'avoir que des "informations limitées" sur le sort de son personnel par rapport aux comptes rendus des médias.

Concernant les sociétés de la Neteconomie, la plupart sont également en état de choc comme qui occupait des bureaux au 25e et 26e étage de la tour sud, ou encore Oracle, le troisième éditeur mondial de logiciels, qui occupait également un des bâtiments, et qui a décidé de reporter l'annonce de ses résultats trimestriels, prévue pour jeudi. On peut aussi citer Akamai, qui a perdu Daniel Lewin, co-fondateur et directeur technique de la société, personnage emblématique de la Neteconomie et qui se trouvait à bord de l'avion qui s'est écrasé sur le World Trade Center.

A Wall Street, le et le New York Stock Exchange sont fermés aujourd'hui encore. Mais l'activité sur les marchés financiers américains devrait reprendre jeudi, après une suspension de deux jours à la suite des attentats de mardi aux Etats-Unis, a annoncé la Commission des opérations en Bourse (SEC).

Cependant, selon la majorité des analystes financiers, banques d'affaires ou économistes, les attentats terroristes intervenus aux Etats-Unis sont de nature à remettre en cause le scénario de reprise économique américaine. Au contraire même, ces attentats font surgir le spectre d'une récession planétaire, rendue plausible par la dépendance d'une grande partie du monde vis-a-vis de la consommation américaine, qui fera donc l'objet de toute l'attention dans les semaines à venir.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top