Les eurodéputés adoptent une résolution sur Echelon

Ariane Beky
06 septembre 2001 à 00h00
0
Les députés européens acceptent une résolution parlementaire sur «Echelon», système américain d'écoute des communications intercontinentales.

Les députés européens ont adopté par 367 voix contre 159 et 34 abstentions, la résolution présentée par la commission temporaire sur le système américain Echelon d'interception des communications internationales par satellite.

Cette résolution, met l'accent sur le développement des moyens de cryptage et le renforcement de la coopération entre les services de renseignements des Etats membres.

L'Allemagne et le Royaume-Uni qui ont d'ores et déjà autorisé l'interception de communications sur leur territoire devront s'assurer que celle-ci est conforme au respect de la vie privée défini par la Convention européenne des droits de l'Homme.

Le projet américain d'un réseau d'écoute de communications intercontinentales, est né d'un accord entre les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, dans un contexte de guerre froide.

Aujourd'hui, la commission parlementaire européenne craint que le système ne serve l'espionnage industriel, mais se refuse à tout alarmisme.

Si le rapporteur européen Gerhard SCHMID rappelle que «les possibilités techniques de ce système ne sont pas aussi grandes que ce que nombre de média supposent», il ajoute également que le système «est utilisé pour intercepter des communications privées et économiques mais non militaires.»

Ainsi la commission parlementaire estime que seules 5% des informations recueillies par les services de renseignement américains sont utilisées à des fins économiques, et que le montant annuel des marchés obtenus par ce biais s'élève à 7 milliards de dollars.

Pour conclure, si la recherche de renseignements concerne la «sûreté de l'Etat», alors Echelon ne serait pas en contradiction avec le droit de l'Union européenne. En revanche, si le système est utilisé «de manière abusive pour espionner la concurrence», alors l'Etat membre qui participe à une telle démarche, «viole le droit de l'Union»...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top