Toshiba tombe dans le rouge et licencie

Par
Le 27 août 2001
 0

Le groupe d'électronique japonais prévoit une perte nette de 115 milliards de yens sur l'exercice 2001/02 et va supprimer 19.000 emplois

Le groupe d'électronique japonais prévoit une perte nette de 115 milliards de yens sur l'exercice 2001/02 et va supprimer 19.000 emplois

Une semaine après l'annonce de la suppression massive d'effectifs chez Fujitsu, dans le cadre d'un vaste plan de restructuration destiné à renouer avec l'équilibre, l'hécatombe se poursuit dans l'industrie électronique japonaise. Ainsi, comme annoncé ce week end dans la presse nippone, Toshiba, premier fabricant japonais de semi-conducteurs, annonce la suppression de 19.000 emplois, soit 10% de ses effectifs, et la consolidation ou la fermeture de 30% de ses 21 usines au Japon d'ici mars 2004.

En effet, le géant japonais, qui revoit fortement ses prévisions, cherche à améliorer ses résultats alors même que son secteur d'activité est confronté au plus fort ralentissement jamais connu.

Toshiba s'attend maintenant pour l'exercice à fin mars 2002 à un résultat d'exploitation seulement à l'équilibre, alors qu'il avait déclaré en avril tabler sur un bénéfice de 200 milliards de yens.

Le groupe révise également à la baisse sa prévision de résultat net sur l'exercice 2001/02, escomptant désormais une perte de 115 milliards de yens, soit plus d'1 milliard d'euros, contre un bénéfice de 60 milliards attendu précédemment.

Le groupe prévoit aussi d'afficher une perte avant impôts de 190 milliards de yens contre un bénéfice attendu de 110 milliards, et un chiffre d'affaires de 5.750 milliards de yens alors qu'il attendait 6.440 milliards.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top