Câble : bras de fer entre AOL et Microsoft

Par
Le 17 août 2001
 0

Microsoft veut empêcher AOL d’acquérir AT&T Broadband… Le câble, synonyme d’accès Internet haut débit et de TV interactive, fait des envieux.

Microsoft veut empêcher AOL d'acquérir AT&T Broadband... Le câble, synonyme d'accès Internet haut débit et de TV interactive, fait des envieux.

En juillet, Comcast lançait une offre hostile de 40 milliards de dollars sur AT&T Broadband, en grande difficulté financière malgré ses 13 millions d'abonnés. Depuis, une forte compétition entre acheteurs potentiels s'est engagée.

Si de nombreux acteurs sont intéressés, parmi lesquels Cox Communications et Walt Disney Company, il semble bien que le groupe AOL 14 et l'éditeur Microsoft comptent parmi les plus sérieux candidats au rachat de la filiale câble de l'opérateur télécom AT&T.

Pour Microsoft, le challenge est double, il s'agit à la fois de développer sa présence sur le marché des réseaux câblés, et surtout d'empêcher AOL de prendre le contrôle d'AT&T Broadband.

AOL est le numéro un mondial des fournisseurs d'accès à Internet, et le numéro deux du câble aux Etats-Unis.

Des mastodontes comme AOL et Microsoft ne peuvent ignorer un marché à fort potentiel tel que celui des réseaux câblés.

Le transport des données informatiques via le câble se fait à un débit 20 fois supérieur à celui des modems téléphoniques classiques. De plus, le câble supporte à la fois les liaisons pour la TV interactive et Internet haut débit.

Si le géant du logiciel a essuyé quelques échecs lors de ses précédentes tentatives sur le secteur. Il n'écarte pas la possibilité de nouveaux investissements. Microsoft dispose de moyens confortables pour acquérir la filiale câble d'AT&T.

« Nous continuerons à réaliser de larges investissements quand nous verrons des opportunités utiles, et nous prendrons des risques », signalait en juillet le Président de Microsoft, Steve BALLMER, à une audience d'analystes financiers.
Modifié le 18/09/2018 à 14h09

Les dernières actualités

scroll top