Francité modifie ses contrats d’affiliation, des webmasters contre-attaquent

13 août 2001 à 00h00
0
La modification des contrats d'affiliation signés entre le portail Francité et des sites Internet entraîne la colère de webmasters.

Un avenant aux contrats d'affiliation signés entre le portail Francité met le feu au poudre et entraîne le regroupement de webmasters mécontents.

Francite.com est detenu à 50% par IXO, un pôle d'activité d'édition de contenu côté en Bourse et rassemblant les activités éditoriales issues d'InfoSource, dont l'activité télécom (infonie) est désormais détenue par Belgacom.

Francité, qui disposerait de 200 sites affiliés, assure sa promotion par le biais de bandeaux publicitaires présents sur ces sites. Le portail rémunère ces derniers en fonction du nombre de bandeaux affichés.

Or, face à une conjoncture défavorable au marché de la publicité en ligne, le portail a choisi de ne plus payer le trafic émanant des sites étrangers, mais uniquement celui issu des sites en «.fr».

La direction de Francité a donc modifié les termes de ces contrats à l'attention de ses affiliés, et transmis début août l'annonce de ce changement et de son caractère rétroactif au 1er février 2001.

Pour certains webmasters si le recul du marché publicitaire est une réalité, il n'en reste pas moins que le contrat dans sa nouvelle version ne devrait prendre effet qu'au 31 août.

Interrogé par NetEconomie.com, Yannick FERSTLER, le Responsable France de Francité, signale de son côté :

«Nous avons le droit de modifier ces contrats de la sorte. Le marché va très mal et de plus le trafic étranger ne nous rapporte rien. Pour continuer à bosser, nous avons dû effectuer un virage extrême qui ne plaît pas à tout le monde...»

M.FERSTLER réfute par ailleurs les «retards de paiements» qui ont été reprochés à Francité. La régie publicitaire FirstGate, qui a cessé ses activités en mai dernier, ferait partie des infortunées.
Cependant aucun commentaire n'a été formulé à ce sujet.

Enfin, la direction du portail devrait payer ce que l'entreprise doit depuis le mois de février aux affiliés qui refusent l'avenant au contrat. Cependant, ceux-ci ne seraient plus les bienvenus à la fin du mois en cours...
Modifié le 18/09/2018 à 14h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Franck JOGUET Business Manager Europe du Sud de Captura
Alis Technologies intègre le serveur de traduction Websphere d’IBM
Un répit pour Futur(e) ?
Le gouvernement américain désapprouve le report du procès Microsoft
T-Online veut créer une coentreprise avec Axel Springer
Franck JOGUET Business Manager Europe du Sud de Captura
Alis Technologies intègre le serveur de traduction Websphere d’IBM
Un répit pour Futur(e) ?
Le gouvernement américain désapprouve le report du procès Microsoft
T-Online veut créer une coentreprise avec Axel Springer
Haut de page