Ariane LIGER-BELAIR SIOUFI présente SAS Academic

Ariane Beky
24 juillet 2001 à 00h00
0
Ariane LIGER-BELAIR SIOUFI Academic Manager, présente la stratégie formation de SAS à destination du secteur académique, universités et grandes écoles.

AB - Madame LIGER-BELAIR SIOUFI bonjour, pouvez-vous me présenter votre parcours, votre société et votre division ?

ALBS - De formation en gestion internationale (US), j'ai passé 8 ans dans l'informatique multimédia au sein d'un groupe de petites PME où j'étais Secrétaire générale.

Quand je suis arrivée chez SAS France en août 1998, Daniel DELORGE (Directeur général de la filiale française) m'a proposé de prendre en charge les demandes des universités. C'était pour lui un axe stratégique que la filiale devait prendre : d'où la création de l'Academic Program en février 1999 à la Direction générale.

AB - Quelle est l'offre du SAS Academic Program ? A qui s'adresse-t-elle ?

ALBS - L'Academic Program est un programme de soutien qui s'adresse aux étudiants, enseignants et chercheurs, qui souhaitent utiliser le Système SAS à des fins d'enseignement et/ou de recherche, à but non lucratif.

Ce programme est donc dédié aux universités, écoles de commerce et écoles d'ingénieurs, ainsi qu'aux établissements de recherche.

En alliant méthodologie et nouvelles technologies, nous proposons :

1. des tarifs pour une "Licence Enseignemen" et/ou une "Licence Recherche"
2. des clubs académiques
3. une licence gratuite à domicile et le prêt du Système SAS en stage

En ce qui concerne les clubs, il existe le Masters' Club pour les étudiants, et l'Education's Club pour les enseignants et chercheurs, désireux d'en savoir plus sur SAS et le Système SAS. Ils proposent tous deux une lettre d'information, des formations, des séminaires, les offres d'embauche et de stage de nos clients.

AB - Quels sont les objectifs du Program ?

ALBS - Les objectifs sont de :

- développer des compétences SAS pour nos partenaires, nos clients et nous-mêmes,
- créer le lien entre établissements académiques et nos clients :
"Bridging the gap between Academics and Business",
- contribuer à l'avancée de la recherche.

Même si chaque pays a ses spécificités, l'initiative académique est européenne.

AB - Quels sont les tarifs proposés ?

ALBS - Les tarifs du Système SAS ont bien sûr été adaptés au secteur académique : Pour une large diffusion du Système SAS, les tarifs de notre accord avec le Ministère sont compétitifs (logiciels packagés : statistique, aide à la décision, développement java, etc.)

Pour une diffusion plus ciblée et une utilisation de nos solutions et progiciels décisionnels, les tarifs sont tout autant adaptés.

Il est difficile de donner des tarifs car l'offre SAS est très large en termes d'outils, de plate-formes et d'utilisateurs...

AB - Pouvez-vous présenter la spécificité de SAS sur le marché du e-learning ?

ALBS - Bien avant l'émergence des technologies web, avec sa gamme de produits "SAS On Line Tutor", SAS avait intégré à sa stratégie de formation une offre d'auto formation.

La mise à disposition d'un dispositif e-learning est donc une suite logique.

Les clients peuvent d'ores et déjà se former sur le Système SAS via le web. Le dispositif dont le contenu a été scénarisé dans le respect de l'art avec le principe de la granularisation prévoit des tests d'évaluation des connaissances et un accompagnement pédagogique.

Les acteurs académiques pourront bien sûr profiter de cette offre et un dispositif qui leur est exclusivement dédié est en cours de développement. Il s'articulera dans un premier temps autour d'Enterprise Guide, la solution interactive de SAS pour la réalisation des traitements SAS.

Plusieurs enseignants nous ont déjà fait part de leur intention de développer des contenus en ligne sur le Système SAS et souhaitent nous associer à leur projet (Université de Bordeaux , ESC du Havre, IUT2 de Grenoble, etc.)

Une table ronde "e-learning" organisée par l'équipe académique de SAS est d'ores et déjà programmée au Congrès des utilisateurs du Système SAS qui se déroulera du 16 au 18 octobre 2001 à Paris (CNIT).

Nous souhaitons avant tout être à l'écoute des clients bien sûr mais aussi des acteurs académiques afin que nos orientations en matière de e-learning soient en phase avec leurs attentes.

AB - Depuis juillet 1999, SAS a signé un accord avec le Ministère de l'Education Nationale. Pouvez-vous en dire plus ?

ALBS - C'est le second accord.

Une première signature avait eu lieu en 1997 entre le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche - M.E.S.R. et SAS Institute pour la diffusion d'outils statistiques (sur PC et Mac) dans les établissements placés sous la tutelle du Ministère.

La distribution se faisait auprès de Centre de Ressources Informatiques (appelés C.R.I.) organisés selon les académies. Chaque CRI devait adresser à SAS un reporting trimestriel des licences attribuées.

Le second accord répond à une demande du monde universitaire (spécialement en termes de configuration des logiciels) et à un besoin de SAS de connaître ses utilisateurs pour mieux les soutenir.

Ce nouvel accord avec le Ministère de l'Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie - M.E.N.R.T., traduit donc ce besoin d'évolution.

L'offre y est plus étendue (toujours non exhaustive), les prix plus attractifs encore et SAS peut connaître ses clients grâce à un système de déclaration "Enseignement" ou "Recherche" mis en place (établissement, nom du professeur/chercheur, nombre d'étudiants, volume horaire de cours, type de travaux de recherche, etc.)

Deux grandes nouveautés dans cet accord : une licence gracieuse à domicile pour les étudiants et les enseignants, et des clubs académiques.

De nombreux établissements, tant dans l'enseignement que dans la recherche, n'étant pas placés sous la tutelle de ces ministères (il y a depuis le dernier remaniement ministériel deux ministères : le Ministère de l'Education Nationale et le Ministère de la Recherche !), ne peuvent bénéficier de cet accord.

Il fallait donc pouvoir proposer à ces établissements les mêmes services. C'est donc ce que nous proposons, que le client dépende ou non de ces Ministères.

AB - Votre société a-t-elle engagé des partenariats stratégiques sur le marché de la formation dernièrement ?

ALBS - Oui, un des grands axes de l'Academic Program est de signer des accords de partenariat avec des établissements moteurs pour développer l'axe formation-emploi et recherche-pôle technologique.

Nous avons depuis 15 ans un partenariat avec l'I.U.T. de Vannes, concernant la formation du département S.T.I.D. et la Formation Continue (D.U. I.A.). Cet accord s'étend, grâce au programme, à d'autres formations de l'Université de Bretagne-Sud.

De nouveaux partenariats se sont signés ou sont en cours. A titre d'exemples, il y a l'Université Lumière - Lyon2, l'E.I.S.T.I., école d'ingénieurs informatiques...

AB - Quels sont vos objectifs à moyen terme ?

ALBS - Que SAS soit reconnu comme le leader de l'Informatique décisionnelle, comme il l'est pour la statistique, que nous puissions satisfaire les demandes de tous nos clients (entreprises) en leur fournissant les compétences en ressources humaines nécessaires à la mise en œuvre, au développement et à l'administration de leurs applications décisionnelles.

AB -Souhaitez-vous ajouter un commentaire pour conclure ?

ALBS - Il existe aujourd'hui en France plus de 6000 étudiants formés au Système SAS, tant dans les universités que dans les grandes écoles (plus de 150 filières au total).

Dans un monde où les systèmes de connaissance sont vitaux, les futurs diplômés ayant les compétences en statistique et en informatique décisionnelle seront donc la valeur ajoutée, les accélérateurs de cette connaissance et les multiplicateurs de l'intelligence de l'entreprise pour laquelle ils travailleront.

AB - Ariane LIGER-BELAIR SIOUFI, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h09
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
scroll top