L’Assemblée Nationale veut sécuriser le commerce électronique

12 juillet 2001 à 00h00
0
Un rapport de la commission des Finances de l'Assemblée nationale juge qu'il existe un besoin de sécurisation du commerce électronique et préconise des solution

La diffusion de cartes d'identité à puce, ou de tout autre moyen qui éviterait aux consommateurs de livrer les informations de leurs cartes bancaires ainsi que la création d'un label identifiant les sites marchands sur internet offrant des garanties suffisantes de paiements par carte bancaire pourraient contribuer à sécuriser le commerce électronique, indique un rapport de la commission des Finances de l'Assemblée nationale rendu public ce mercredi.

Le rapport juge que le commerce électronique "n'a pas connu le développement escompté en raison surtout du manque de confiance des utilisateurs".

"On pourrait envisager une labélisation, prenant la forme d'un logo spécifique, des sites présentant des garanties suffisantes", a proposé le rapporteur Jean-Pierre Brard, député de Seine-Saint-Denis.

"Le gouvernement pourrait étudier la création d'une carte d'identité à puce permettant de réaliser des signatures électroniques" et "d'authentifier une transaction en ligne", selon ce rapport. De telles cartes sont déjà en circulation en Finlande ou au Vénézuela.

Pour M. Brard, le manque de confiance des consommateurs réside surtout dans l'obligation de transmettre les informations de leurs cartes bancaires.

"Une carte d'identité à puce permettrait facilement de dire qui vous êtes, sans que vous ayez à délivrer ces informations" susceptibles d'être piratées, a-t-il expliqué. "Et cela représente un vrai enjeu industriel".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le marché français du CRM en forte progression d’ici à 2004
Bruxelles enquête sur les ententes entre opérateurs mobiles
Jacques LEROUX, responsable de la pépinière Paris Cyber Village
Orascom décroche la 2e licence GSM en Algérie
Des règles pour la publicité sur les téléphones portables ?
Le marché français du CRM en forte progression d’ici à 2004
Bruxelles enquête sur les ententes entre opérateurs mobiles
Jacques LEROUX, responsable de la pépinière Paris Cyber Village
Orascom décroche la 2e licence GSM en Algérie
Des règles pour la publicité sur les téléphones portables ?
Haut de page