Alcatel licencie aux Etats-Unis

Par
Le 10 juillet 2001
 0

L’équipementier télécom français Alcatel va supprimer 2500 emplois supplémentaires Outre-Atlantique.

L'équipementier télécom français Alcatel va supprimer 2500 emplois supplémentaires Outre-Atlantique.

Le siège américain (Dallas) du groupe français Alcatel a annoncé lundi la suppression de 2500 emplois supplémentaires aux Etats-Unis, soit 16% de ses effectifs Outre-Atlantique.

La fermeture d'une unité de fabrication en Caroline du Nord à Raleigh est également prévue.
Les activités de production de l'usine seront transférées sur d'autres sites ou confiées à un sous-traitant. Flextronics ?

Le département de recherche et développement pourrait être maintenu sur Raleigh.

Après l'échec des négociations de fusion avec Lucent Technologies, Alcatel annonçait déjà le mois dernier la suppression de 900 emplois, ainsi que la fermeture de trois usines aux Etats-Unis...

Alcatel emploie 15 000 personnes Outre-Atlantique, et ses effectifs mondiaux s'élèvent à 130 000 collaborateurs environ. L'an dernier, les Etats-Unis représentaient 23% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

La dégradation des perspectives de bénéfice aurait tiré les cours de la société à la baisse en ce début de semaine.

De plus, les rumeurs concernant le rachat possible du britannique Marconi (réseaux et télécommunications) par Alcatel, ainsi que sur un profit warning de l'opérateur mobile finlandais Nokia, n'arrangent pas la situation.

Le titre Alcatel cotait au début de l'année plus de 70 euros, il arrivait lundi à son plus bas niveau annuel : 18 euros.

Si l'ensemble des équipementiers télécoms sont malmenés par la conjoncture, Nokia et Ericsson compris, c'est Alcatel qui accuse la plus forte baisse, -26% sur ces cinq derniers jours.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39

Les dernières actualités

scroll top