Internet aux Etats-Unis : les salariés surveillés

0
Aux Etats-Unis la navigation sur Internet d'un tiers des salariés serait systématiquement surveillée. Garantie pour l'employeur, menace pour les libertés ?

Selon une étude publiée lundi par la Privacy Foundation, un tiers des salariés américains qui utilisent Internet sur leur lieu de travail seraient surveillés par leur employeur.

Les Etats-Unis comptent 40 millions d'actifs, 14 millions d'entre eux disposent d'un accès à Internet sur leur lieu de travail.

Ces derniers (35% des actifs), seraient «systématiquement» surveillés quand ils se connectent sur Internet au bureau, et ce par le biais d'un logiciel spécifique et peu coûteux ($5,25 par employé).

Pour certaines entreprises il serait facile d'outrepasser les limites du fait du prix bon marché du logiciel et de sa simplicité d'utilisation, selon Andrew SCHULMAN, chercheur à la Privacy Foundation.

Pour l'employeur il s'agit de s'assurer de l'efficacité, de la productivité de ses collaborateurs, mais aussi d'éviter les procès pour harcèlement. Pour d'autres il s'agit ni plus ni moins d'une entrave aux libertés individuelles.

D'après la Fondation qui a réalisé cette enquête, en dehors des Etats-Unis, 27 millions d'actifs sur les 100 millions qui utilisent le Net au travail, seraient surveillés de la même manière.

Les investigations menées par la Privacy Foundation se fondent sur les chiffres des ventes de logiciels de surveillance réalisés par les éditeurs Websense et Baltimore Technologies... Fiable ?

Ces logiciels permettent aux employeurs de surveiller et d'enregistrer l'activité Internet d'un service entier, pas uniquement des collaborateurs dont le comportement pourrait être «préjudiciable».

Force est de constater, que les lois fédérales donnent toute latitude aux employeurs pour surveiller les activités de leurs salariés, particulièrement dans le domaine des technologies et de l'information...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Webvan ferme ses portes
Alcatel licencie aux Etats-Unis
Integralis ouvre un centre d'appel européen
NEC lance prochainement un PocketPC sous windowsCE
Picsel Technologies Limited obtient un financement de 12.8 millions d'Euros
Alcatel licencie aux Etats-Unis
Integralis ouvre un centre d'appel européen
Webvan ferme ses portes
NEC lance prochainement un PocketPC sous windowsCE
iFone dévoile le premier jeu GPRS multi-joueurs
Haut de page