Paiement en ligne : les Français réticents

28 juin 2001 à 00h00
0
D'après une enquête Ipsos-Reid, les Français comptent parmi les internautes les plus réticents au paiement par carte bancaire en ligne.

D'après un sondage réalisé par l'institut Ipsos-Reid reçu par l'AFP San Francisco mercredi, les internautes français seraient les plus réticents en matière de paiement par carte bancaire sur Internet.

Selon l'enquête menée auprès de 8 500 personnes dans 16 pays (en Europe, Asie, Amérique), 63% des internautes français éprouvent une «forte inquiétude» à l'idée d'utiliser leur carte bancaire pour payer leurs achats en ligne.

Le même sentiment apparaît pour plus de la moitié des internautes britanniques (55%) et canadiens (54%). Les internautes brésiliens et Japonais sont plus partagés avec des taux respectifs de 51 et 50%.

Cette proportion «d'inquiets» reste importante chez les plus fervents utilisateurs et gros consommateurs du Net, les internautes américains (47%).

Cette inquiétude est un frein à l'achat en ligne pour 53% des internautes français interrogés, viennent ensuite les internautes canadiens (48%), chinois et danois (46%), puis les Brésiliens et les Sud-Coréens (45%) et enfin les internautes américains (42%).

Les internautes britanniques et japonais bien qu'inquiets achèteraient en ligne sans rechigner ?

«Les craintes de fraude et de détournement de données confidentielles persistent et empêchent des dizaines de millions de clients potentiels de passer de la simple comparaison de prix sur Internet à l'achat en tant que tel», estime Julie BUSCH analyste chez Ipsos-Reid.

De leur côté, les réseaux de cartes bancaires et de crédit rappellent que la fraude sur Internet reste «très marginale.»

Le sondage Ipsos-Reid conclut que moins de 1% des personnes interrogées auraient été victimes d'une «mauvaise expérience» ou de fraude sur Internet... Paranoïa ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

ESI de Oracle et Akamai pour un web dynamique et rapide
Wanadoo et Banque Directe annoncent un partenariat stratégique
Malicio Pro : une nouvelle offre de France Télécom pour les PME
Business Objects développe sa stratégie sur le marché mobile
L’Union européenne va-t-elle adopter le «.eu» ?
ESI de Oracle et Akamai pour un web dynamique et rapide
Malicio Pro : une nouvelle offre de France Télécom pour les PME
Wanadoo et Banque Directe annoncent un partenariat stratégique
Business Objects développe sa stratégie sur le marché mobile
L’Union européenne va-t-elle adopter le «.eu» ?
Haut de page