Fusion de MagicMaman et Zelius

pulmo
26 juin 2001 à 00h00
0
Magicmaman et Zelius se rapprochent sur la toile pour donner naissance à un leader sur la cible des parents

MagicMaman, créée en 1997 sous le nom de Magique Emilie, s'est rapidement imposée comme la communauté leader des futurs et jeunes parents, en offrant un contenu diversifié et validé par des experts, ainsi que des espaces modérés de dialogues et d'échanges tandis que Zelius est devenu de son coté l'un des principaux acteurs sur la cible des parents d'enfants de plus de 3 ans.

Ainsi, en se regroupant, les deux sites donnent naissance à un leader sur la cible des parents sur Internet. A travers ses sites, Magic Zelius propose en effet une offre complète, de la grossesse à l'adolescence, en apportant une information sous différentes formes: contenus rédactionnels (articles, brèves, actualités, fiches pratiques), communauté (échanges directs entre les parents) et commerce (une sélection de produits informatifs à destination des parents ou éducatifs pour les enfants)

Frédéric Giraud, directeur général de Magic Zelius, explique «avec environ 2,8 millions de pages vues, 160 000 visiteurs uniques par mois et une durée moyenne de connexion supérieure à 14 minutes, Magic Zelius, éditeur de plusieurs sites, devient incontournable sur les marchés des futures mamans, des jeunes mamans et des parents».

Les sites sur les futures et jeunes mamans détiennent un taux de pénétration de 45 %. Il est de 13 % sur les foyers ayant au moins un enfant et de 10 % sur les femmes internautes de 25 à 49 ans.

Ainsi, la société indique avoir développer des produits innovants et plus « customisés » pour les annonceurs : mêlant différentes formes de présence sur le site à de la production de contenus ou de fonctionnalités spécifiques, ils permettent à des marques d'être présentes à l'année et d'intensifier leur politique de recrutement auprès de la cible des parents .
Les segmentations mises en place sur les deux sites permettent en outre aux annonceurs de cibler de manière très précise les publics auxquels ils peuvent s'adresser ainsi que la thématique sur laquelle ils souhaitent être présents (alimentation, budget, santé et beauté, loisirs..).

«Des annonceurs traditionnels comme Masterfoods, la Caisse d'Epargne, L'Oréal ou Fisher-Price nous ont très tôt fait confiance sur ce principe et nous travaillons chaque jour pour mettre en place des mécanismes permettant aux marques de bénéficier pleinement du formidable support que représente Internet» » indique la société.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top