Fusion de MagicMaman et Zelius

26 juin 2001 à 00h00
0
Magicmaman et Zelius se rapprochent sur la toile pour donner naissance à un leader sur la cible des parents

MagicMaman, créée en 1997 sous le nom de Magique Emilie, s'est rapidement imposée comme la communauté leader des futurs et jeunes parents, en offrant un contenu diversifié et validé par des experts, ainsi que des espaces modérés de dialogues et d'échanges tandis que Zelius est devenu de son coté l'un des principaux acteurs sur la cible des parents d'enfants de plus de 3 ans.

Ainsi, en se regroupant, les deux sites donnent naissance à un leader sur la cible des parents sur Internet. A travers ses sites, Magic Zelius propose en effet une offre complète, de la grossesse à l'adolescence, en apportant une information sous différentes formes: contenus rédactionnels (articles, brèves, actualités, fiches pratiques), communauté (échanges directs entre les parents) et commerce (une sélection de produits informatifs à destination des parents ou éducatifs pour les enfants)

Frédéric Giraud, directeur général de Magic Zelius, explique «avec environ 2,8 millions de pages vues, 160 000 visiteurs uniques par mois et une durée moyenne de connexion supérieure à 14 minutes, Magic Zelius, éditeur de plusieurs sites, devient incontournable sur les marchés des futures mamans, des jeunes mamans et des parents».

Les sites sur les futures et jeunes mamans détiennent un taux de pénétration de 45 %. Il est de 13 % sur les foyers ayant au moins un enfant et de 10 % sur les femmes internautes de 25 à 49 ans.

Ainsi, la société indique avoir développer des produits innovants et plus « customisés » pour les annonceurs : mêlant différentes formes de présence sur le site à de la production de contenus ou de fonctionnalités spécifiques, ils permettent à des marques d'être présentes à l'année et d'intensifier leur politique de recrutement auprès de la cible des parents .
Les segmentations mises en place sur les deux sites permettent en outre aux annonceurs de cibler de manière très précise les publics auxquels ils peuvent s'adresser ainsi que la thématique sur laquelle ils souhaitent être présents (alimentation, budget, santé et beauté, loisirs..).

«Des annonceurs traditionnels comme Masterfoods, la Caisse d'Epargne, L'Oréal ou Fisher-Price nous ont très tôt fait confiance sur ce principe et nous travaillons chaque jour pour mettre en place des mécanismes permettant aux marques de bénéficier pleinement du formidable support que représente Internet» » indique la société.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Marvel Cinematic Universe : le guide complet pour regarder (ou non) les films et séries du MCU dans le bon ordre
E3 2021 : des stands virtuels et d'autres animations dématérialisées au programme
Un revenu universel en crypto-monnaie : douce utopie ou vraie bonne idée ?
PS5 : Sony travaille en ce moment sur plus de 25 exclusivités
Test Sony Bravia XR-55X90J : une alternative intéressante aux téléviseurs OLED ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
PS5 : Sony dévoile deux nouveaux coloris pour la manette DualSense
Cent ans après : la carte de crédit, produit d'une utopie
Test ASRock B560M Steel Legend : parce que le Z590 n'est pas forcément indispensable
Test de Mass Effect Édition Légendaire : une trilogie qui fait toujours son petit effet
Haut de page