William Pettex-Sorgue, PDG de Citegay.com

pulmo
25 juin 2001 à 00h00
0
William Pettex-Sorgue, nous présente Citegay.com, le site interactif dédié à la communauté homosexuelle francophone.

PU : M. William Pettex-Sorgue bonjour. Pouvez-vous me présenter brièvement votre parcours et le site Citegay.com ?

WP : Bonjour. Agé de 31 ans, je suis un fils de pub (BAC+4 en pub), passionné par les nouvelles technologies et de communication. J'avais développé un serveur minitel RTC chez moi, travaillé au sein du département nouvelles technologies de communication en agence de publicité. Puis, avec des amis, nous avons créé FTD, centre serveur minitel en 1992. C'est naturellement que je me suis dirigé vers Internet en 95 en créant une page perso, à l'origine de CiteGay.com . Plus récemment (mai 2000), le succès aidant, j’ai décidé de quitter POLIRIS (ex FTD) pour me consacrer à plein temps à CiteGay.com !

Véritable outil communautaire, CiteGay.com est un site interactif généraliste dédié à la communauté homosexuelle francophone.

On y trouve tous les outils pour s'informer : les actualités internationales, nationales et régionales sont traitées de façon quotidienne. De plus, des bénévoles répondent aux questions sur le PACS, l'assurance, le droit, la santé… Le site propose aussi des dossiers de thématiques transversales : humeur, littérature, théâtre, musique, cinéma, gayprides, etc… CiteGay.com met en ligne toute la culture gay ou gay-friendly ! Egalement des outils pour communiquer (PA, chat, pages perso, salon de discussion, newsgroup, comptes photos, service email…), pour bouger (annuaire des établissements gais et lesbiens en France, spectacles gratuits ou prix réduits, agenda interactif avec archivages des flyers, rubrique voyages….), et pour acheter. Les espaces marchands sont diversifiés : cd, livres, dvd, vidéos, voyages, location de voiture, achats groupés, produits high-tech, fleurs, alimentaires, etc…

Quelques partenaires : Go Voyages, Deal Partners, Booston, Bebloom, Alapage, Château-Champagne, Choconline, etc.. Ces zones marchandes sont promues au sein du site en mettant directement en relation l’internaute avec le produit.

En bref, c’est un site généraliste destiné avant tout à la communauté gay et lesbienne (car nous avons mis l’accent sur la mixité) qui répond aux attentes des internautes (nous traitons aux mieux les emails et suggestions laissés par eux).

PU : Quelle est votre audience ?

WP : Pour le mois de Mai 2001, nous avons eu près de 2 millions de visites pour 45 millions de pages vues (chiffres Cybermétrie) avec 78% d’hommes et 22% de femmes. Ces chiffres sont en constante augmentation.

PU : A combien évaluez-vous la population concernée par votre offre en France ?

WP : Il y a entre 6 et 10% d'homosexuels hommes et femmes en France, tout comme dans les autres pays francophones à qui nous nous adressons. La population bisexuelle est également représentée sur le site, et a trouvé son public. Tout cela n'est pas quantifiable mais représente une forte population.

PU : Quels sont les attentes des gays par rapport à l’Internet ?

WP : La communauté homosexuelle se connecte pour la rencontre, les dialogues, les services, l'information. Leurs attentes sont les mêmes que pour un public hétérosexuel, mais sur CiteGay.com, ils se retrouvent dans une « communauté virtuelle » avec un public proche de leur identité…

PU : Quels sont vos annonceurs, et quelle est l’attitude des annonceurs traditionnels par rapport à la communauté gay ?

WP : L'attitude des annonceurs traditionnels est excellente !
Nous avons eu des campagnes pour : Smart, Aucland, Alapage, Wilkinson, Nouvelles Frontières, les FAI tels que AOL ou Worldonline, etc... Les annonceurs semblent soucieux d'être en adéquation avec la cible, ce qui nous amène souvent à élaborer des partenariats et des campagnes ad-hoc.

PU : Quelle est votre modèle économique ?

WP : Nous avons une gestion saine de notre société, et arrivons à autofinancer l’activité internet grâce à la publicité en ligne (60%), les espaces marchands (30%) et les plus-produits surtaxés présentés sur internet (3615 CITEGAY et autres codes, lignes audiotel spécifiques, CiteGayTélécom, les SMS…)

Nous sommes souvent sollicités pour ouvrir notre capital, ou s’impliquer dans des projets d’introduction boursière. Nous n’écartons pas ces possibilités, mais préférons asseoir notre position de leader pour le moment. Quand le marché sera plus structuré, une levée de fonds sera alors envisageable afin de faire connaître les nouveaux supports issus de l’internet, avec une réalité économique.

PU : Quel est votre chiffre d’affaires ?

WP : Pour 2000, le chiffre d'affaires est de 11 millions de francs. L'activité « CiteGay.com » s'autofinance depuis septembre 2000.

PU : Quel est votre positionnement par rapport à des concurrents comme gay.com ?

WP : L'arrivée de Gay.com en mai 2000 a valorisé le secteur sur lequel nous étions et sommes de loin leader. D’ailleurs, un rapprochement entre CiteGay.com et le réseau Gay.com était à l’étude.
Nous avons préféré conserver intacte notre vraie richesse : nos internautes, plutôt que de « les » vendre…
Les objectifs marketing sont différents, et - je le suppose - l'attente des internautes également. Gay.com s’adresse clairement aux annonceurs afin de rentabiliser son site… Mais propose-t-il des services spécifiques aux gays ?

PU : Croyez-vous à l’arrivée de nouveaux entrants venus du minitel et pas encore établis sur le web ?

WP : Oui. Il y a beaucoup de rumeurs... Nous pensons qu’un acteur majeur prépare son arrivée sur ce secteur. Toutefois, il devra combler des années de retard… Et l’expérience prouve, plus sur le net encore, que les leaders restent les premiers, les outsiders sont amenés à être absorbés ou à se regrouper, et qu’il ne reste alors que peu de chances aux derniers entrants…

PU : Amazon.fr vient d’annoncer le lancement à partir du 18 juin d’une boutique à destination de la communauté homosexuelle. Quelle est votre réaction ?

WP : A mon avis, une étude interne à a montré une niche intéressante à l’achat impulsif que sont les homosexuel(le)s, la société veut simplement leur proposer une offre ciblée.
Il ne faut pas envisager cette arrivée comme étant une concurrence, au contraire… Nous sommes là pour les accompagner s’ils le souhaitent…

PU : Après la crise boursière, la crise de l'investissement et la crise publicitaire, la seule alternative de survie apparaît comme étant la facturation de services jusqu'à présent gratuits. Quelle est votre position ?

WP : Le marché n'étant pas encore arrivé à maturité, et possédant les moyens d'un autofinancement pour quelques années encore, nous préférons focaliser nos ressources sur notre vraie valeur que constitue nos internautes (en un mot : leur rendre service).
L'élimination des sites concurrents se fera d'elle même... Nous estimons qu'il y a de la place pour deux, voire trois, sites majeurs en France.
Nous étudions la possibilité d'offrir de nouveaux services à nos internautes, lesquels seraient prêts (selon nos études réalisées) à payer. Mais nous préférons encore attendre...

PU : Quels sont vos développement en terme de mobilité ?

WP : Les deux axes principaux que sont CiteGay.com pour l’information et GayAnnonces.com pour la communication sont accessibles via le bouquet GayMobile.com: Wap, Sms, PDA, Palm Pilot, écran de veille, alertes personnalisées par email, ou encore d’autres services comme la radio ou la télévision.

PU : Envisagez-vous des développements à l’international ?

WP : Nous préférons nous concentrer sur le marché que nous connaissons (la francophonie). Les belges, suisses et canadiens sont de plus en plus nombreux à se connecter.

PU : M. William Pettex-Sorgue, je vous remercie.

Propos recueillis par Pascale ULMO
Modifié le 18/09/2018 à 14h09
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top