🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Yahoo Japon choisit Google

04 avril 2001 à 00h00
0
Le portail et annuaire Japon utilisera dorénavant Google comme moteur de recherche par défaut.

Yahoo optait il y a plusieurs mois pour la technologie Google sur ses annuaires américains et européens, c'est maintenant Yahoo Japon qui intègre ce moteur de recherche.

Avec cette intégration, les deux sociétés respectent donc la stratégie engagée par la maison mère Yahoo Inc. Celle-ci avait abandonné les services d'Inktomi (aujourd'hui en difficulté) pour ceux de Google.

Du côté de Google, le mouvement avait été amorcé dès septembre 2000, lorsque la société décidait d'ajouter le Japonais aux langues proposées à l'ensemble de ses fonctions de recherche.

Sergey BRIN co-fondateur et Président de Google remarque : «Contrairement à Inktomi ou AltaVista, nos principaux concurrents, nous sommes entièrement focalisés sur le développement du moteur de recherche et cela fait notre force.»

Pour sa part, Yahoo compte sur cette nouvelle intégration pour «booster» l'audience de son portail japonais qui compte aujourd'hui plus de 190 millions d'internautes par jour.

Dans un communiqué publié lundi, la filiale japonaise de Yahoo tenait à rappeler que Google a déjà acquis une très bonne réputation auprès des internautes japonais.

En novembre dernier, Google annonçait vouloir atteindre 50 % des parts de marché des moteurs de recherche en se tournant vers l'Europe et l'Asie.

Avec près de 200 salariés et un trafic de plus de 55 millions de recherches par jour (23 millions à partir de son propre site) et plus de 25 % des parts de marché sur ce secteur, Google est l'un des moteurs les plus dynamiques du moment. Yahoo ne s'y est pas trompé.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Xircom lance un springboard 802.11b
Recul de l’emploi dans les NTIC aux États-Unis
Droit et e-commerce : les sociétés britanniques en infraction
E-Mail Vision lève 7,25 millions d'euros pour son 3ème tour de table
Une société britannique invente la billetterie mobile
Recul de l’emploi dans les NTIC aux États-Unis
Xircom lance un springboard 802.11b
Fluxus (ex-FranceNet) est racheté par une filiale de British Telecom
Vote en ligne pour les résidants français de Chicago ?
Droit et e-commerce : les sociétés britanniques en infraction
Haut de page