Pierret conteste les tarifs du dégroupage

Par
Le 23 novembre 2000
 0

Le secrétaire d'Etat à l'industrie Christian Pierret souhaite que France Telecom revoit à la baisse les tarifs de dégroupage pour ses lignes téléphoniques.

Le secrétaire d'Etat à l'industrie Christian Pierret souhaite que 1 revoit à la baisse les tarifs de dégroupage pour ses lignes téléphoniques.

France Telecom ne sera officiellement plus un monopole au 1er janvier mais souhaite une transition la plus confortable possible. Encore propriétaire des fils, ce dernier a dévoilé leurs tarifs de location à ses futurs concurrents. Ces derniers iront de 60 Francs à 120 Francs selon que la ligne sera partagée ou non. Le secrétaire d'Etat à l'industrie, Christian Pierret, estime néanmoins que ces tarifs sont supérieurs à la moyenne de 13 euros des pays européens et demande à l'opérateur de revoir sa copie. L'ART examine le dossier et devrait prochainement émettre un avis. Le dégroupage devrait permettre un déploiement rapide et bon marché de l'ADSL. Cette technologie devrait entraîner uen explosion du "temps de connexion" et la multiplication des usages "à haut débit".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top