Bruxelles bloquerait la fusion Vivendi-Seagram

Jérôme Bouteiller
12 octobre 2000 à 00h00
0

Le Quotidien LeMonde révèle que les services de Mario Monti, le commissaire européen chargé de la concurrence, souhaiteraient bloquer la fusion Vivendi-Seagram.

Le Quotidien LeMonde révèle que les services de Mario Monti, le commissaire européen chargé de la concurrence, souhaiteraient bloquer la fusion Vivendi-Seagram.

Selon le quotidien LeMonde, les services de Mario Monti, le commissaire européen chargé de la concurrence, souhaiteraient bloquer la fusion Vivendi-Seagram et ordonneraient une étude approfondie de 4 mois pour statuer sur le projet. C'est un véritable camouflet pour Jean Marie MESSIER qui misait beaucoup sur ce rapprochement rapide avec Universal pour redonner confiance à ses investisseurs, hisser son groupe au niveau du nouveau pôle AOL/TimeWarner et taire les mécontents en particuliers Canal+. Selon certains analystes, ce report pourrait s'expliquer par la volonté de Bruxelles de démontrer qu'elle traite de manière équitable les groupes européens et américains. AOL et TimeWarner ayant eux aussi eu à attendre plusieurs mois le feu vert de la commission. En attendant, J2M va devoir faire la preuve de tout son talent de grand patron pour contenir les mécontents.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top