NKM : mission de réflexion sur la neutralité de Net

25 février 2010 à 17h59
0
00B4000002407230-photo-nkm3.jpg
Si en ligne, le sujet passionne les spécialistes, le concept de neutralité du Net reste parfaitement opaque pour la plupart des gens, à commencer par les parlementaires qui pourtant sont régulièrement amenés à prendre des décisions le concernant au premier chef. Afin de nourrir la réflexion du gouvernement quant aux tenants et les aboutissants de cette Web Neutrality, Nathalie Kosciusko-Morizet a introduit mercredi un panel composé de six spécialistes de la Toile. Il devra envisager les différents aspects de la question - politiques, relatifs à la gouvernance du Net, économiques, en vue de la constitution d'un rapport qui sera remis courant juin au Parlement.

Mais au fait, de quoi parle-t-on ? Lorsqu'on parle d'Internet, le principe de neutralité établit que tout contenu doit être accessible à tout utilisateur, quel que soit l'appareil, le fournisseur d'accès ou le prestataire de service utilisé pour la connexion. Les défenseurs de la neutralité du Net rejettent donc en bloc l'idée du filtrage ou du blocage de certains sites, tout comme ils refusent d'entendre les opérateurs qui parfois proposent que les débits soient ralentis vers des sites très consommateurs en bande passante tels que YouTube. De la même façon que la société qui gère une autoroute se contente de gérer les accès et la maintenance de son réseau, les fournisseurs d'accès à Internet ne devraient donc pas intervenir ou avoir à intervenir sur ce qui circule au sein de leurs « tuyaux ».

S'il n'a guère percé dans les médias généralistes, le débat relatif à la neutralité du Net fait rage sur Internet, attisé par les lois Hadopi et Loppsi qui, chacune à sa façon, le menacent en suggérant de survaloriser ou au contraire d'interdire certains contenus. D'où la mission de réflexion initiée par Nathalie Kosciusko-Morizet, grâce à laquelle la secrétaire d'Etat au Numérique espère bien réconcilier les parlementaires et ces énergumènes d'internautes qui s'accrochent mordicus à la neutralité.

Pour ce faire, NKM a donc choisi de s'entourer de six personnalités reconnues dans le domaine des nouvelles technologies, pour une démarche de réflexion à laquelle seront bientôt conviés les internautes via un portail dédié. Dans le lot, on trouve notamment Michel Cosnard, directeur de l'Inria - où l'on planche notamment sur le principe du P2P - Tariq Krim, le créateur de la page personnalisable Netvibes et Dany Vandromme, président de Renater. Viennent ensuite Lynn Saint Amour, présidente de l'Isoc (Internet Society), Yochai Benkler, professeur de droit à Harvard et Winston Maxwell, un avocat d'affaires dont la carrière et les écrits laissent penser qu'il n'adoptera pas des vues aussi favorables à la neutralité du Net que ses cinq partenaires.

Si les avis divergent, tous six semblent à même de produire une réflexion efficace sur le sujet et sauront peut-être enrichir cette dernière des nombreux arguments développés çà et là sur le Web. Quels que soient les fruits de leurs travaux, le rapport n'aura de toute façon qu'une valeur consultative et n'influencera donc pas les projets Hadopi, Loppsi ou ACTA, tous déjà bien avancés...
Modifié le 18/09/2018 à 14h43
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top