Rachat de Sun par Oracle : l'Europe donne son feu vert

Alexandre Laurent
21 janvier 2010 à 16h03
0
02390714-photo-oracle-sun.jpg
Dans un avis rendu le 21 janvier, la Commission européenne a finalement donné son approbation au rachat de Sun Microsystems par Oracle. Initiée en avril dernier, la transaction porte sur un montant de plus de 7 milliards de dollars. Après que les autorités de la concurrence américaines eurent accepté l'opération, l'exécutif européen a annoncé qu'il conduirait une enquête approfondie sur le sujet.

Au terme de plusieurs mois d'examen du dossier, la Commission européenne se dit finalement rassurée. « Je suis convaincue que la concurrence et l'innovation seront préservées sur l'ensemble des marchés en cause. Le rachat de Sun par Oracle est susceptible de redynamiser des actifs importants et de donner naissance à de nouveaux produits innovants », déclare Neelie Kroes, membre de la Commission chargée de la concurrence, dans un communiqué.

Beaucoup craignent pourtant que ce rachat compromette le dynamisme du marché, déjà très concentré, des bases de données MySQL, l'un des nombreux actifs de Sun, est en effet l'une des seules alternatives ouvertes aux modèles propriétaires proposés par IBM, Microsoft et Oracle, qui représentent aujourd'hui 85% du marché.

« L'enquête de la Commission a montré qu'une autre base de données ouverte, PostgreSQL, est considérée par de nombreux utilisateurs de ce type de logiciels comme une alternative crédible à MySQL et pourrait dans une certaine mesure remplacer la force concurrentielle que cette dernière représente actuellement sur le marché des bases de données », estime l'exécutif européen, qui dit avoir également tenu compte des forks construits à partir de MySQL, ainsi que des promesses formulées par Oracle en décembre dernier. L'éditeur s'était alors engagé à poursuivre le développement de MySQL sous licence libre GPL.

Tous ne partagent pas cet avis, à commencer par Monty (Ulf Michael Widenius), le créateur de MySQL. « MySQL vaut à Oracle un manque à gagner de l'ordre d'un milliard de dollars par an. Pourquoi Oracle aurait-il intérêt à investir sur le long terme dans le développement open source de MySQL ? », se demandait-il fin décembre. Une pétition lancée par ses soins dans la foulée recueille aujourd'hui quelque 35.000 signatures.

De la même façon, la Commission a estimé que cette acquisition ne présentait aucun danger particulier au niveau de Java, dans la mesure où de nombreux acteurs du marché, dont des concurrents déclarés d'Oracle, sont impliqués dans le processus de développement de cette technologie. En outre, « Oracle n'aurait aucun intérêt à restreindre l'accès de ses concurrents aux droits de propriété intellectuelle liés à Java, car cela compromettrait les bénéfices résultant de la large adoption de cet environnement ». Un point crucial pour l'éditeur, puisque bon nombre de ses produits font appel à Java.

Oracle a maintenant les coudées franches. Larry Ellison, CEO, présentera le 27 janvier prochain ses projets concernant les actifs de Sun, et les synergies, pratique, technologiques et commerciales, qui découleront de ce rachat.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top