Aux US, YouTube teste la vidéo à la demande payante

21 janvier 2010 à 08h49
0
00B4000002038366-photo-youtube-mikeklo-logo.jpg
Dès vendredi et jusqu'au 31 janvier prochain, YouTube fera aux Etats-Unis ses premiers pas dans l'univers de la vidéo à la demande payante, en proposant à la location une sélection de films présentés à l'occasion du festival du film de Sundance. Pour en profiter, les internautes devront disposer d'un compte Google Checkout, l'outil de paiement en ligne mis en place par le moteur de recherche. En échange de quelques dollars (3,99), ils auront la possibilité de consulter pendant 72 heures le film de leur choix, directement depuis la plateforme YouTube.

Un début modeste, mais qui témoigne des nouvelles ambitions de Google en matière de vidéo à la demande. Le moteur de recherche indique en effet qu'aux côtés de ces cinq premiers films, il s'apprête à proposer à la location«  une collection de films issus d'autres partenaires américains issus de différentes industries, allant de la santé à l'éducation ».

« En rendant les contenus disponibles à la location, nous allons donner à nos partenaires un contrôle sans précédent sur la distribution de leurs productions. Ils pourront décider le tarif associé à leurs vidéos et la durée de la location », indique encore Google via le blog officiel YouTube.

YouTube, accessible depuis un ordinateur mais également depuis de nombreuses set top box, consoles de salon ou télévisions connectées, devrait ainsi se positionner comme un concurrent direct des services spécialisés dans la vidéo à la demande aux Etats-Unis, d'iTunes à Amazon en passant par Netflix ou Blockbuster. En 2006, Google avait déjà tenté la location de contenus vidéo via le Google Video Store, fermé l'année suivante.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony Ericsson Vivaz : un smartphone 3G+, GPS et WiFi sous Symbian OS
YouTube étend sa phase de test autour du HTML 5
Ericsson : un réseau 3G à 84 Mbits/s
Newsgator rachète le réseau social Tomoye
Le Nexus One de Google ne sera pas multipoint en France
Motorola compte inonder le marché de smartphones Android
Garmin-Asus : des smartphones Android et Windows Mobile présentés en février
Publicité mobile : Google autorise le ciblage par téléphone et par opérateur
44% des visiteurs de Google News ne cliquent pas sur les titres
SFR lance un
Haut de page