44% des visiteurs de Google News ne cliquent pas sur les titres

21 janvier 2010 à 08h15
0
00C8000001954814-photo-logo-de-google-news.jpg
Voila qui risque encore d'agacer bon nombre de médias en ligne qui voient leurs contenus agrégés par Google News (Google Actualités en France). Suscitant déjà la polémique, Google étant accusé de fidéliser des visiteurs qui surfaient jusque là directement sur le portail web des sites médias, le moteur de classement d'actualités en temps réel de la firme de Mountain View compterait également près de la moitié de visiteurs « passifs ».

Selon un sondage réalisé par la société Outsell auprès de près de 3000 américains surfant sur des sites d'actualité et achetant des journaux papier, il apparaît en effet que 44% d'entre eux ne visitent Google News que pour consulter les titres. Ken Doctor, qui a mené cette étude pour Outsell parle d'un « effet dramatique » des agrégateurs d'actualité qui promettent aux sites médias de doper leur trafic web, sans pour autant que cela se concrétise pour tous dans les faits. « Bien que Google génère une certaine fréquentation sur les sites en ligne de journaux, il en détourne aussi une bonne partie », précise-t-il.

Pourtant, les consommateurs américains sont de plus en plus amateurs d'actualités en ligne. 57% des sondés déclarent en effet aller sur Internet pour consulter des sources d'information. Ils n'étaient que 33% il y a tout juste un an. Ils sont également 31% à déclarer préférer utiliser un agrégateur comme Google ou Yahoo! News plutôt que le site d'un journal (8%) ou que d'autres sites web (18%). Concernant le développement des offres de contenus payants sur Internet, comme celles du Wall Street Journal et prochainement du New York Times, 75% des sondés déclarent être prêts à se tourner vers d'autres sources d'informations si leur journal en ligne favori devenait payant.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Publicité mobile : Google autorise le ciblage par téléphone et par opérateur
Garmin-Asus : des smartphones Android et Windows Mobile présentés en février
Motorola compte inonder le marché de smartphones Android
Aux US, YouTube teste la vidéo à la demande payante
Sony Ericsson Vivaz : un smartphone 3G+, GPS et WiFi sous Symbian OS
SFR lance un
Moteurs : Bing pourrait remplacer Google sur l'iPhone
A 9 ans, il décroche sa certification ingé système
Hadopi : les salariés téléchargent de leur entreprise
MSI X-Slim X620 : on prend le même, en plus grand
Haut de page