Ericsson : un réseau 3G à 84 Mbits/s

21 janvier 2010 à 10h46
0
00C8000002769802-photo-logo-ericsson.jpg
Depuis quelques temps, Ericsson mais aussi Huawei, ZTE, Alcatel et Qualcomm cherchent à rendre leurs réseaux de haut-débit mobile « 4G » LTE interoperables avec la 3G. Cela permet ainsi aux mobinautes d'utiliser leurs téléphones ou clés USB 3G et de basculer ensuite automatiquement en LTE si leur terminal le permet.

Au mois de décembre Ericsson annoncait être entré en phase d'expérimentation. Aujourd'hui nous avons un peu plus d'informations et c'est en fait l'opérateur mobile 3 qui a choisi Ericsson pour le déploiement d'un réseau mobile très haut débit sur l'ensemble du Danemark et dans quatre grandes villes suédoises. En plus d'un réseau WCDMA/HSPA utilisant la bande de fréquence de 900MHz, l'infrastructure actuelle devrait être mise à jour et se conformer au standard HSPA Evolution.

Alors que la connexion 3G affichait déjà un débit théorique de 21 Mbits/s, celui-ci va passer à 84 Mbits/s. Peder Ramel, PDG de 3 Scandinavia déclare fièrement : « Nous avions été les premiers à lancer la 3G + dans les régions nordiques », avant d'ajouter : « Nous sommes aujourd'hui encore les premiers à signer pour l'installation du réseau 3G le plus rapide au monde ».

Ce contrat de trois ans entre les deux parties permettra également l'optimisation du réseau mobile dans les zones reculées.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Newsgator rachète le réseau social Tomoye
Le Nexus One de Google ne sera pas multipoint en France
IBM s'offre National Interest Security Company
Windows Azure : un partenariat entre Microsoft et Intuit
Lockheed Martin se lance dans les clés USB
YouTube étend sa phase de test autour du HTML 5
Sony Ericsson Vivaz : un smartphone 3G+, GPS et WiFi sous Symbian OS
Aux US, YouTube teste la vidéo à la demande payante
Motorola compte inonder le marché de smartphones Android
Garmin-Asus : des smartphones Android et Windows Mobile présentés en février
Haut de page