Galileo : le système GPS européen repoussé à 2014

Alexandre Habian
12 janvier 2010 à 10h12
0
00C8000000463995-photo-satellite-giove-a.jpg
Alors qu'à l'origine c'est en 2010 que le système de positionnement par satellite européen, Galileo, devait voir le jour, il sera finalement nécessaire d'attendre 4 ans de plus pour en bénéficier.

Le système GPS américain restera donc la seule solution disponible pour tous les mobinautes souhaitant disposer d'une offre de navigation guidée par satellite. La Commission européenne a en effet indiqué que les services gratuits de positionnement proposés par Galileo seront « à l'essai » à partir du début de l'année 2014.

Pour rappel, des services commerciaux - et payants - seront également proposés, en plus de services dits de « sûreté de la vie ». Galileo devra disposer d'une constellation de 30 satellites (plus 2 de rechange) pour fonctionner. En fin d'année 2008, les USA et l'Europe ont confirmé que les signaux reçus par les satellites GPS ou Galileo seront interopérables.

En plus du GPS américain et du Galileo européen, la Russie, la Chine et l'Inde veulent également proposer leur propre système de positionnement par satellite avec respectivement le Glonass (déjà ouvert en Russie), Beidou (2015) et IRNSS.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
scroll top