Une page se tourne, AOL ferme ses portes en France

12 janvier 2010 à 10h34
0
02640382-photo-aol.jpg
C'est un nouveau coup dur qui vient de s'abattre sur le web français et européen. A peine un an après la fermeture du groupe Lycos Europe, c'est au tour d'AOL de capituler face à une situation économique toujours plus défavorable. Le portail, qui a récemment gagné son indépendance vis-à-vis du groupe Time Warner, souhaite en effet recentrer ses activités aux Etats-Unis et a planifié une vague de licenciements.

Comme prévu ce sont 1300 salariés, dont une centaine de la filiale AOL France et AOL Advertising, qui seront licenciés. Cela se traduira par la fermeture des bureaux du portail dans l'Hexagone mais également dans plusieurs autres pays européens comme l'Allemagne. « Seule certitude le Royaume-Uni et l'Irlande auront toujours leurs bureaux », rapporte ainsi le magazine Challenge.

En avril dernier AOL avait débauché Tim Armstrong, vice-président en charge des ventes publicitaires chez Google, pour le placer à la tête de la société. Depuis, AOL tente de se redynamiser, une phase qui passe par la réduction de sa masse salariale avec 1100 départs volontaires qui ont déjà eu lieu mais également la fermeture de plusieurs services. A l'instar de Yahoo! qui tente également de recentrer sa stratégie, AOL pourrait ainsi revendre plusieurs de ses propriétés telles que MapQuest ou ICQ.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top