Clubic recrute un rédacteur high-tech sur Paris

00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
Pour préparer 2010 et les changements qui ne manqueront pas d'intervenir sur Clubic, la rédaction recrute un rédacteur Web, homme ou femme, pour un poste à temps plein, en contrat à durée indéterminée. Passionné par l'univers des nouvelles technologies, il assurera au sein de l'équipe parisienne (Neuilly-sur-Seine) un suivi quotidien de l'actualité high-tech et sera amené à couvrir conférences de presse, lancements de produits et grands événements internationaux. Une première expérience réussie dans l'éditorial en ligne, que ce soit à titre professionnel ou amateur, est indispensable.

Pour compléter une équipe qu'on qualifierait de jeune et dynamique si l'on n'avait pas peur des clichés, nous sommes à la recherche de quelqu'un qui incarnerait l'archétype de l'esprit geek qui règne en chacun des membres de la rédaction. Un esprit bien difficile à cerner précisément, mais qu'on définira ici comme une passion franche et sincère pour l'univers du high-tech et la culture qui lui est associée. Après, personne ne vous en voudra si vous vous infusez un MMO quelconque en intraveineuse ou si vous déclamez des extraits du Silmarillion pendant vos week-ends.

Dans ce contexte, notre futur collègue dispose bien sûr d'une solide culture informatique et évolue sur le Web comme un poisson dans l'eau, mais ne se contente pas de rôder de site en forum : un véritable passionné n'ayant de cesse de lui-même décortiquer, triturer, malmener et détourner les produits, logiciels ou services qui lui tombent sous la main, qui saurait partager sa flamme avec nos lecteurs.


Cette personne n'est pas forcément celle qu'on cherche.
Sauf si elle sait expliquer simplement comment tricoter ce bel objet.

Parce qu'un exemple vaut mieux qu'un long discours : imaginez que Google publie la première version publique de son futur système d'exploitation. Vous êtes celui qui, immédiatement après que l'effet d'annonce est passé, va se débrouiller pour récupérer le logiciel, l'installer et expliquer à nos lecteurs comment le faire à leur tour. Attention, on ne parle toutefois pas d'un poste de « testeur », mais d'un profil inscrit dans l'actualité chaude, sachant réagir vite et bien. Une bonne plume et un esprit de synthèse permettant de rapidement saisir les tenants et les aboutissants d'un fait marquant sont donc indispensables.

Si vous vous reconnaissez dans la description ci-dessus, un brin ronflante mais assez proche de la perle rare à laquelle nous aspirons dans l'immédiat, nous serions ravis de vous accueillir à bord du train Clubic.com, emprunté pour mémoire par quelque cinq millions de visiteurs uniques tous les mois - et même récemment qualifié de « Meilleur site d'actualité de l'année » comme nous venons juste de le découvrir ;-).

Pour une description plus formelle du poste, nous vous invitons à consulter la fiche suivante, via les ressources humaines du groupe M6, aujourd'hui éditeur de Clubic.com. Vous y trouverez également le formulaire permettant de nous faire parvenir votre candidature. N'oubliez pas de nous indiquer où l'on peut voir en ligne vos réalisations passées et présentes et n'ayez crainte, on se fout que vous n'aimiez pas la Nouvelle Star.

Crédit photo : Elliot Wagland / EXCLUSIVE PIX / VISUAL Press Agency
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Le World Rally Championship adopte les carburants
Cookies walls : la bourse ou la vie (privée) ?
Comparatif des meilleurs casques gamer sans fil (2021)
La justice US fait pression sur Facebook pour ne jamais voir Instagram Kids
Test du Legion 5 Pro : la machine démentielle qui prouve que Lenovo a tout compris
L'UFC-Que Choisir lance une action en justice contre SFR et ses forfaits RED
Sennheiser annonce les écouteurs très haut de gamme IE900 : le dernier grand produit de la marque ?
Comparatif des meilleures dashcam (2021)
Xiaomi sortirait cette semaine des écouteurs à réduction de bruit active
Le bitcoin consommerait plus d’électricité que la Norvège, plus qu'un tiers de la France
Haut de page