Bertrand Lenoir : "Telcité a été pionnière de la fibre noire dès 1998"

Par
Le 07 décembre 2009
 0
02657762-photo-bertrand-lenoir.jpg
Directeur commercial de Telcité, filiale de la RATP (Régie autonome des transports parisiens) créée en 1997, Bertrand Lenoir revient sur le coeur de métier du prestataire, à savoir : mettre à disposition des opérateurs télécoms une offre de fibres optiques de bout en bout.

AB - Bertrand Lenoir, bonjour. Comment se situe Telcité, filiale de la RATP, sur le marché de la fibre optique aujourd'hui ?

BL - Telcité a été pionnière de la fibre noire en proposant ses services dès 1998. Elle possède aujourd'hui, avec 62.000 km de fibres optiques, le premier réseau de fibre noire d'Ile-de-France, utilisé par une soixantaine de clients, opérateurs télécoms ou entreprises publiques et privées. Telcité s'est positionnée sur le marché des entreprises depuis plusieurs mois en proposant une qualité de service ainsi qu'un réseau haut de gamme. En nous appuyant sur notre réseau existant, nous pouvons proposer des offres extrêmement compétitives. Celles-ci séduisent de plus en plus de professionnels. Cette année 2009, nous réalisons une croissance de près de 15% de notre activité sur ce secteur par rapport à 2008 et ambitionnons 25% de croissance pour 2010.

AB - Quels sont les principaux chantiers sur lesquels Telcité à travailler cette année et quels sont ses chantiers d'avenir ?

BL - Telcité cherche à satisfaire au mieux les besoins de ses clients, dont leurs besoins en débits augmentent. Ils mettent en place des plans de continuité d'activité et délèguent de plus en plus la gestion de leur informatique. Dans ce contexte, desservir, avec nos fibres, les centres de données mutualisés est primordial. Nous avons raccordé cette année Telehouse 3 à Magny-les-Hameaux (Yvelines) et Interxion 6 à Ivry-sur-Seine (Val de Marne). Par ailleurs, nous avons en projet le raccordement de Telecity 3 à Aubervilliers (Hauts-de-Seine) et nous étudions tous les projets de centres de données franciliens. Nous déployons également notre réseau sur chaque prolongement ou nouvelle ligne RATP (métro, tramway).

AB - Pour conclure, quels sont à vos yeux les principaux freins au déploiement de la fibre optique en Ile-de-France ? Comment dépasser ces difficultés ?

BL - A Paris et en première couronne, les réseaux de collecte sont déployés. Le problème des derniers mètres est atténué par la présence d'égouts visitables où l'on peut tirer des câbles à moindres frais. Lorsque l'on s'éloigne de Paris, le coût des derniers mètres devient prohibitif. Dans ce cas, la seule solution est la mutualisation des infrastructures, en particulier des fourreaux existants. Notre expérience sur le marché nous positionne clairement comme le spécialiste B2B pour la région Ile-de-France. Il est essentiel de pouvoir identifier les opportunités de mutualisations avec les réseaux existants, publics ou privés. C'est cette capacité à identifier et à mettre en oeuvre la liaison la plus courte entre un point A et un point B qui fait la différence aujourd'hui.

AB - Bertrand Lenoir, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités

scroll top