Les terminaux Internet mobiles (MID) dans la tourmente

Par
Le 30 novembre 2009
 0
00fa000001699512-photo-moorestown-mid-intel.jpg
Quel avenir pour les terminaux Internet mobiles, ou MID (mobile Internet devices), mis au point par Intel et ses partenaires ? Concurrençant les UMPC, ou Ultra Mobile PC inventés par Microsoft, les MID sont des mini ordinateurs connectés en 3G ou en WiFi équipés pour la plupart d'un système GNU/Linux.

Mais les MID ne sont toujours pas populaires auprès du grand public malgré la démocratisation des netbooks intégrant une puce 3G ou des derniers smartphones comme le N900 de Nokia. Selon Digitimes, plusieurs sociétés auraient en effet annoncé leur intention de quitter le MIDIA (Mobile Internet Device Innovation Alliance), l'alliance d'Intel conçue pour développer de tels produits.

Ces derniers préfèreraient désormais développer plutôt une nouvelle gamme de produits, des smartbooks poussés par Qualcomm aux lecteurs de livres numériques de plus en plus populaires. Quelle différence entre un MID et un smartbook ? Ce dernier exploite également un système GNU/Linux mais possède la particularité d'être optimisé pour un usage mobile, en étant par exemple toujours connecté, même en étant en veille, à la manière d'un simple téléphone mobile.

Reste à savoir si Intel saura encourager ses partenaires - comme Quanta, Compal, BenQ, Gigabyte ou Asus - pour lancer d'ici à la mi 2010 de nouveaux MID exploitant sa prochaine plateforme mobile « Moorestown ». Et si les mobinautes les plébisciteront.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top