La portabilité de l'adresse email est à l'étude

00A0000001895736-photo-email.jpg
Après la portabilité du numéro de mobile, la portabilité de l'adresse email est à l'étude. Dans le cadre du projet de loi sur la fracture numérique, les députés Laure de la Raudière (UMP) et Jean Dionis du Séjour (Nouveau Centre) ont proposé deux amendements visant à garantir que l'abonné qui décide de changer de founisseur d'accès à Internet puisse continuer à recevoir pendant une période transitoire ses courriers électroniques chez son nouveau prestataire de service, gratuitement ou à peu de frais. Ces deux amendements ont été adoptés par la Commission des affaires économiques et devraient selon Les Echos faire l'objet d'un vote à l'Assemblée nationale dans les semaines à venir.

Partant du principe que 12% des abonnés des principaux fournisseurs d'accès à Internet changent d'opérateur chaque année, les deux députés posent la question du suivi des messages que l'internaute se serait fait adresser sur l'adresse liée à son accès (@orange.fr, @free.fr, etc.). « La conservation de l'adresse e-mail est aussi importante pour le consommateur que la conservation du numéro fixe ou du numéro mobile. De même que La Poste propose pour le courrier traditionnel un service de réexpédition du courrier pour six mois ou plus, à titre payant, le courrier électronique doit pouvoir bénéficier des mêmes facilités », explique ainsi Jean Dionis du Séjour.

En pratique, il est déjà possible aujourd'hui de prolonger l'adresse mail fournie par son fournisseur d'accès après résiliation, mais le procédé n'est pas automatique, l'abonné doit en faire la demande. Le premier de ces deux amendements propose de systématiser cette démarche, envisageant que cette option soit payante. Le second obligerait les FAI à assurer le réacheminement des courriers électroniques gratuitement, pendant une durée de six mois, vers la nouvelle adresse de l'abonné. Une solution qui au final ne parait guère plus pratique que le fait de prolonger l'accès à l'adresse mail initiale, dans la mesure où elle oblige à des échanges supplémentaires. Pour beaucoup, la solution à ce problème est toute trouvée : faire appel à une adresse mail fournie par un prestataire tiers, de façon à ce que celle-ci ne soit aucunement corrélée au FAI.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

FLoC, le descendant des cookies tiers de Google : c’est quoi en fait ?
House of the Dragon, le prequel de Game of Thrones, dévoile ses premières images
Cloudpunk annonce un premier DLC ambitieux, City of Ghosts, pour
Blue Origin lance une vente aux enchères pour devenir le premier touriste spatial à bord de New Shepard
Le Dernier Voyage : un trailer pour l'ambitieux film de SF français, attendu au cinéma le 19 mai
Stadia : les départs se multiplient parmi les responsables du service
Test de Resident Evil Village : une balade à la campagne qui tourne mal
L'écran PC Asus TUF Gaming passe sous la barre des 200€
BMW i Hydrogen Next : production prévue en 2022, mais pas de commercialisation à l'horizon
Le prix en France de la nouvelle Hyundai Ioniq 5 enfin dévoilé
Haut de page