Moffat, soupçonné de délit d'initiés, quitte IBM

Par
Le 02 novembre 2009
 0
02562992-photo-moffat.jpg
Au revoir vice-président ! Robert W. Moffat Jr, placé en « congé temporaire » à la suite d'une inculpation pour délit d'initié, a quitté le groupe IBM, a fait savoir la multinationale informatique dimanche.

Cette décision fait suite à l'arrestation le 16 octobre par le FBI de Moffat, 53 ans, et de dirigeants des firmes Galleon@jvfr (son fondateur Raj Rajaratnam serait le cerveau de l'affaire), New Castle, McKinsey et Intel Capital. Les infractions auraient permis à leurs auteurs de générer 20 M$ de profits illégaux entre janvier 2006 et janvier 2009.

Pour sa part, Robert Moffat, hier encore vice-président d'IBM en charge des systèmes et des technologies, est accusé d'avoir transmis des informations à de potentiels investisseurs, avant la publication officielle des résultats IBM du quatrième trimestre 2008. Il aurait également divulgué des données sensibles au fonds New Castle à propos d'AMD, rival d'Intel dans les semi-conducteurs.

La direction d'IBM a rapidement placé Robert Moffat en « congé temporaire » et lui a interdit d'agir « au titre de dirigeant de l'entreprise ». Toutefois, la multinationale n'aurait pas « remercié » Moffat. Ce dernier, libéré sous caution de 2 millions de dollars, aurait pris sa retraite pour mieux assurer sa défense a indiqué son avocat Kerry Lawrence, dans les colonnes du Wall Street Journal.
Modifié le 20/09/2018 à 14h36

Les dernières actualités

scroll top