Moffat, dirigeant d'IBM, soupçonné de délit d'initié

20 septembre 2018 à 14h35
0
02489382-photo-moffat-ibm.jpg
L'arrestation vendredi 16 octobre par le FBI de Robert W. Moffat Jr, vice-président du groupe IBM, et de dirigeants des firmes Galleon Group, New Castle, McKinsey et Intel Capital, accusés de délits d'initiés, n'a pas arrangé les affaires de Big Blue.

Le groupe informatique dont les résulats trimestriels n'ont pas satisfait Wall Street, malgré une hausse de son bénéfice, a vu son action chuter de 4,95% à 121,64 dollars vendredi soir au NYSE. Moffat est notamment accusé d'avoir transmis avant la publication officielle de résultats du quatrième trimestre 2008, des informations à de potentiels investisseurs.

L'homme aurait également divulgué des données sensibles au fonds New Castle à propos d'AMD, concurrent d'Intel dans les semi-conducteurs. Toutefois, Moffat ne serait pas le cerveau de l'affaire, le mentor ne serait autre que le milliardaire Raj Rajaratnam, fondateur américano-sri-lankais du fonds spéculatif Galleon Group, observe la presse américaine.

Les infractions supposées auraient duré de janvier 2006 à janvier 2009. Elles auraient permis à leurs auteurs de générer 20 millions de dollars de profits illégaux. Si la culpabilité de Robert Moffat était reconnue, le groupe IBM perdrait-il en crédibilité ?

MàJ 20 octobre 2009 : « Délit d'initié : IBM met Moffat sur la touche »
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le phénomène des
Mon.service-public.fr s'étoffe avec de nouvelles démarches administratives en ligne
Une vidéo battle report nucléaire pour  StarCraft II  !
La numérisation de livres à l'ordre du jour européen
Nouvelle levée de fonds pour CRM Company Group
Nokia replace le smartphone au coeur de sa stratégie
Deux fichiers, fixés par décret, remplaceront Edvige
MSI annonce deux nouveaux PC miniatures Wind Box
Amandine Scotti, AlloGold :
Kaspersky : un passeport obligatoire pour surfer le web
Haut de page