Kindle : les livres électroniques facturés 40% plus cher en Europe qu'aux USA

0
00C8000000671810-photo-amazon-kindle.jpg
Alors qu'Amazon s'apprête à lancer son lecteur de livres électroniques, le Kindle, dans près de 100 pays dès le 19 octobre prochain, bon nombre de mobinautes européens jugent prohibitif le prix des ebooks vendus sur le « Kindle Store ».

Car si les derniers contenus proposés depuis ce kiosque de livres numériques sont facturés environ 10 dollars aux Etats-Unis, la facture sera beaucoup salée pour les européens comme le précise le webzine britannique Guardian. Il devrait avoisiner les 14 dollars par livre, soit une hausse de 40% par rapport au prix pratiqué outre Atlantique.

« Les clients internationaux devront payer un prix plus élevé pour leur ebooks comparativement aux clients américains à cause de coûts opérationnels supérieurs en dehors des États-Unis. S'ajoute à cela une TVA sur les ebooks qui est supérieure en Europe à celle des livres imprimés », a déclaré un responsable d'Amazon. Cette hausse du prix des ebooks devrait englober le montant de 2 dollars par livre qu'il devrait être nécessaire de régler en utilisant la carte SIM AT&T fournie dans le lecteur pour les clients l'achetant à l'international. En guise de frais de roaming lors du téléchargement de l'ouvrage par les airs.

Pour rappel, le Kindle international sera facturé 279 dollars, soit environ 190 euros. Aux Etats-Unis, en version CDMA, son prix est de 259 dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Russie : Sergey Mironov veut définir
Des patchs et des DLCs pour  Operation Flashpoint 2
SaaS : Probance lève plus d'un demi million d'euros
Des micro-batteries nucléaires de la taille d'un cheveu ?
35.000 utilisateurs de Google Apps en 2010 chez Rentokil Initial
Le Financial Times adopte Autonomy Optimost
Google : nouvelles options de recherche et QuickSearch sur Android
Free trouve justifié le prix de la 4ème licence 3G
En Chine, Google perd du terrain face à Baidu
Les premières G210 et GT220 débarquent
Haut de page