Les opérateurs nippons promettent la 3G LTE pour 2010

0
NTT Docomo, l'opérateur japonais aux cinquante millions de clients, entend bien déployer dès 2010 les prémisses de son réseau LTE (Long Term Evolution), une évolution de la 3G qui permettra d'obtenir, dès que les terminaux compatibles seront disponibles, des débits descendants de l'ordre de 100 Mb/s, avec un envoi (upload) qui lui plafonnera à 50 Mb/s. Une offre équivalente, en terme de bande passante, à ce que proposent en France les meilleurs forfaits fixes basés sur la fibre optique !

Bien entendu, il ne s'agit que de débits théoriques, calculés pour des conditions optimales, mais Docomo semble confiant dans sa capacité à rapidement dépasser l'actuel HSDPA / HSUPA et ainsi populariser de nouveaux usages. Au Ceatec, l'opérateur présentait ainsi une puce dite « LTE-PF » de 6,8 mm de côté, conçue en partenariat avec NEC, Fujitsu et Panasonic, capable sur le papier de tenir les promesses du LTE. Conçue comme un chipset plus que comme un simple modem, elle embarque la couche logicielle nécessaire à la gestion des transmissions à très haut débit.

015E000002472372-photo-sch-ma-puce-lte-pf.jpg

Même son de cloche du côté de ses concurrents. KDDI procédait par exemple à une présentation du LTE, en offrant la retransmission en direct, via le réseau mobile, du flux vidéo émanant d'une caméra haute définition vers un ordinateur. Lui évoque l'arrivée des premières formules commerciales pour 2011. Dans un premier temps, les offres LTE devraient se limiter aux forfaits data réservés aux ordinateurs, en attendant qu'apparaissent les premiers terminaux mobiles compatibles, ce qui ne saurait tarder. Début septembre, Nokia a par exemple annoncé qu'il commercialiserait des téléphones équipés d'un modem LTE.

015E000002472368-photo-babe-docomo.jpg
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page