Qualcomm, grand gagnant du marché des "Windows Phone" ?

0
00FA000000568658-photo-qualcomm.jpg
Qualcomm est l'un des spécialistes de la fourniture de puces sans fil pour produits mobiles. Plus précisément, ce sont les puces 3G de la marque qui rencontrent le plus de succès. D'ailleurs, même Nokia, qui est un ennemi de toujours de Qualcomm, a noué un partenariat stratégique avec la société américaine pour ses prochains smartphones qui seront équipés de leur puce HSPA+ / LTE.

Mais c'est également grâce au lancement des premiers « Windows Phone » que Qualcomm a réussi à tirer son épingle du jeu. Alors que ce sont une dizaine de smartphones sous Windows Mobile 6.5 qui seront commercialisés d'ici la fin d'année dans l'Hexagone, trois intègrent en effet la puce la plus haut de gamme de la marque, une bonne partie des autres étant équipés d'une puce 3G/3G+ classique.

Les Acer F1, Toshiba TG01 et HTC HD2 intègrent effectivement une puce Snapdragon de Qualcomm servant pour doper leur couche multimédia en plus de leur puce sans fil traditionnelle. « Les composants Qualcomm qui équipent les Windows Phones fournissent les performances et la technologie idéales pour des téléphones puissants qui permettent de profiter d'informations en temps réel et d'applications puissantes entièrement personnalisées », a précisé Tom Gibbons, le vice-président de la division de stratégie et commercialisation des produits mobiles de Microsoft.

Reste à savoir si au delà de l'effet d'annonce, les ventes de ces terminaux pour la plupart haut de gamme permettront à Qualcomm de doper son chiffre d'affaires. Nvidia peine pour sa part à commercialiser des smartphones équipés de sa puce Tegra. Deux produits en sont aujourd'hui équipés : les Zune HD de Microsoft et les M1 de Samsung. Ce sont des baladeurs multimédia... non commercialisés en France.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page