4ème licence 3G : Orange fait pression auprès du gouvernement pour ralentir son attribution

18 septembre 2018 à 14h41
0
Ce n'est un secret pour personne : les trois opérateurs historiques voient d'un mauvais œil l'arrivée d'un quatrième opérateur mobile en France. Ce n'est pas pour rien si France Telecom, Vivendi et Bouygues Telecom ont annoncé vouloir contester le prix de la 4ème licence 3G devant la Commission européenne.

Car si Orange, SFR et Bouygues Telecom ont investi au début des années 2000 la somme de 649 millions d'euros pour s'offrir une licence 3G, son prix est désormais de 240 millions d'euros. Certes cela concerne un nombre de blocs de fréquences divisé par trois mais cela permet tout de même à un nouvel acteur de proposer des offres de téléphonie mobile en exploitant ses propres réseaux.

Et alors que France Telecom a déposé son recours le jour même de l'officialisation du prix de la 4ème licence, le premier groupe télécom français semble tout faire auprès du gouvernement pour ralentir, voire pour interrompre, le processus d'attribution de cette nouvelle licence. Selon le quotidien « La Tribune », le gouvernement aurait ainsi contacté France Telecom pour investir dans la télévision mobile qui peine à décoller dans l'Hexagone.

France Telecom aurait alors fait du chantage, acceptant d'investir dans ce domaine d'activité si le gouvernement « prend parti » pour Orange à la fois dans les dossiers de fibre optique et de la 4ème licence 3G. Une proposition... refusée par le gouvernement. Bien essayé.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Comment faire de l'Espace européen de recherche une réalité ?
L'Elysée accusé de... piratage d'oeuvre audiovisuelle !
IE : Bruxelles prête à trancher en faveur de Microsoft
Les Radeon HD 5700 prématurément en pré-commande
Coup de projecteur sur le journalisme de demain
The Pirate Bay s'installe à l'abri d'un bunker
4ème licence 3G : Orascom pourrait s'allier à Numericable et Virgin Mobile
Yahoo! : un brevet pour humaniser les résultats de recherche
Citroën signe la première campagne IPTV sur Orange TV
Haut de page