Opérateurs : la taxe sur les antennes mobiles se précise

18 septembre 2018 à 14h41
0
00C8000000490093-photo-a-la-une-dollar-mobinaute.jpg
Après la taxe liée à l'arrêt progressif de la publicité sur les chaines du groupe France Televisions, les opérateurs mobiles pourraient être prochainement soumis à une nouvelle taxe sur... leurs antennes relais.

Selon une information parue début septembre sur le Figaro, elle pourrait être d'un montant de 1 000 euros par installation, les trois opérateurs historiques en possédant pas moins de 50 000 dans l'Hexagone. De plus, TDF, qui possède également des installations d'antennes relais pour la radio et la télévision, ne serait pas touché pas cette taxe.

Quoiqu'il en soit, après avoir déboursés 400 millions d'euros par an suite à l'apparition de la taxe sur leur chiffre d'affaires, à hauteur de 0,9%, pour compenser l'arrêt des publicités sur les chaînes publiques, Orange, SFR et Bouygues Telecom pourraient donc remettre la main au portefeuille pour s'acquitter de cette nouvelle taxe.

N'ayant aucun rapport avec l'impact éventuel sur la santé des ondes liées à l'installation de ces antennes mobiles, cette taxe a pour but de compenser une partie de la disparition de la taxe professionnelle. Selon l'AFP cette fois, le gouvernement devrait augmenter le prix estimé de cette taxe, pour atteindre désormais la somme de 1000 à 1500 euros par installation. Reste à savoir si cette taxe sera répercutée sur les prix des abonnements.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Insolite : un pèse personne WiFi connecté à internet
La démo jouable de  Risen  est disponible (MàJ)
Mental images annonce iray pour les puces NVIDIA
NVIDIA GT300, Fermi : premières photos de la carte
Bientôt le décodage DivX dans les GeForce
Un premier disque dur portable de 640 Go chez Samsung
Microsoft ouvre son méga-centre de données à Chicago
SPH W8200 : un nouveau mobile Armani chez Samsung
Vidéo de Microsoft Courier : la rumeur amplifie
AMD Athlon II X4 635 : en attendant le 640 à 3 GHz
Haut de page