Gérard de Nazelle prend la tête de l'IET, futur MIT européen

0
02426194-photo-gerard-de-nazelle.jpg
L'ingénieur français Gérard de Nazelle, juqu'ici directeur en charge de la recherche et de l'innovation chez Shell, a été nommé à la tête de l'Institut européen d'innovation et de technologie (IET) par son comité directeur.

Diplômé de l'ENSIC (Ecole nationale supérieure des industries chimiques), titulaire d'un doctorat en physique de l'université de Delft, Pays Bas, Nazelle a intégré Shell, compagnie pétrolière anglo-hollandaise, en 1991. Depuis, il a participé à différents projets internationaux de la compagnie, en Asie notamment, dans les domaines des technologies et des énergies propres.

A la direction de l'IET, Gérard de Nazelle devra encadrer la sélection des communautés de la connaissance et de l'innovation (CCI) qui formeront la base de l'organisation en 2010. Il devra également préparer l'ouverture du siège de l'Institut, à Budapest, en Hongrie. Par la suite, Nazelle sera appelé à gérer l'activité quotidienne de l'entité.

Projet de pôle d'excellence dédié à l'éducation, la recherche et l'innovation, l'IET est inspiré du Massachusetts Institute of Technology (MIT), prestigieux centre universitaire américain. Pour sa part, l'Institut européen d'innovation et de technologie devrait être financé par la Commission européenne et les Etats membres de l'UE à hauteur de 308 millions d'euros jusqu'en 2013. Par ailleurs, une somme supérieure à 2 milliards d'euros devrait émaner du secteur privé.

02426256-photo-iet-eit.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le Figaro se met aux
Nouveau patch, nouvelles cartes pour  Call Of Duty 5
Live Japon : Mobiles en fusion
Flock shoote les dessins de la semaine au prozac
Clubic Week : Ségo et Sarko sont dans un bateau...
  S.T.A.L.K.E.R. : Call Of Pripyat  pas avant 2010
Asus AiGuru SV1T : du tactile pour le visiophone Skype
Une lettre ouverte pour la neutralité du Net
iTunes : l'industrie musicale réclame plus de revenus
4ème licence 3G : Bruxelles défie Nicolas Sarkozy
Haut de page