Réinitialisation du Monopoly virtuel sur Google Maps

Victime du succès de son Monopoly virtuel installé sur Google Maps, Hasbro a réinitialisé pendant la nuit les comptes des joueurs. Après plusieurs heures d'indisponibilité, le service vient de réouvrir et les joueurs qui avaient déjà commencé à bâtir leur empire immobilier devront reprendre leur entreprise à zéro. Rapidement testé par nos soins vendredi matin, le service n'est actuellement pas trop surchargé et il est même encore possible de mettre la main sur quelques belles rues et avenues, même s'il faudra repasser pour les Champs-Elysées parisiens ou les rues particulièrement longues, propices à la construction de nombreux bâtiments (telles que l'avenue de Clichy, désormais aux mains de votre serviteur !).

Rappelons que ce Monopoly City Streets prend pour scène Google Maps et permet aux joueurs d'acheter les rues de leur choix dans les principales villes de nombreux pays. Il faudra ensuite défendre ses propriétés des tentatives de rachat formulées par les autres internautes tout en augmentant la rentabilité à l'aide de bâtiments. Si une rue est encore disponible, il suffit de la sélectionner pour l'acquérir. Si elle appartient déjà à un autre joueur, on pourra formuler une offre de rachat, qui sera communiquée au propriétaire. Celui-ci dispose d'un délai de sept jours pour y répondre, délai au delà duquel votre proposition sera automatiquement acceptée.

0118000002404680-photo-monopoly-city-streets.jpg
0118000002404682-photo-monopoly-city-streets.jpg

Sur ses propriétés, le joueur pourra placer des bâtiments, allant du petit hôtel à la gigantesque tour, en passant par le stade ou le complexe de bureaux, qui en augmenteront la valeur locative. Les joueurs ont par ailleurs la possibilité de soumettre des bâtiments de leur cru, réalisés à l'aide de Google Sketchup. Contrairement au Monopoly traditionnel, il n'est pas nécessaire ici d'attendre que d'autres joueurs tombent sur ses propres propriétés pour gagner de l'argent : le « loyer » est versé quotidiennement, quoi qu'il se passe.

Des taxes font par ailleurs leur apparition. Le joueur qui détient plus de cinq rues se verra désormais ponctionner une partie de ses revenus, à hauteur de 3% par titre de propriété détenu. Le joueur qui possède 25 rues verra donc ses revenus amputés de 60%. Il est donc conseillé à ceux qui voudraient occuper le haut du classement de se concentrer tout d'abord sur les rues les plus importantes, afin de pouvoir dégager des profits maximum en les bardant d'hôtels plutôt que de faire la chasse à la moindre petite impasse disponible. Reste à voir comment les joueurs qui avaient déjà consacré du temps à la construction d'un empire immobilier réagiront à cette remise à zéro des compteurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test des AirTags : l'accessoire Apple indispensable des têtes en l'air ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
Des chercheurs ont réussi à pirater une Tesla à l'aide d'un drone (et Tesla a déjà patché la faille)
Saliout-1 : la première station spatiale, et pas la plus heureuse
Test de Resident Evil Village : une balade à la campagne qui tourne mal
Idéal pour le télétravail, cet ordinateur HP Chromebook passe à moins de 300€ !
Mini-LED à l’assaut de l’OLED ? On fait le point sur cette ambitieuse technologie LCD
Portal : un fan du jeu a transformé son Alexa en une GLaDOS plus vraie que nature
Test du Moustache Friday 27 FS Speed : un speedbike efficace, mais aussi des contraintes
Un prototype du Cybertruck de Tesla se pavane dans les rues de New-York
Haut de page