L'Afrique réaffirme vouloir réduire la fracture numérique

01 juin 2018 à 15h36
0
00643010-photo.jpg
A l'occasion du sommet Africa Telecom 2009, le secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications et les représentants de pays africains ont réaffirmé leur volonté de réduire la fracture numérique. Voeu pieux ? En 2007, moins de 4 Africains sur 100 utilisaient internet et le taux de pénétration du haut débit était inférieur à 1% sur le continent.

Depuis, la situation a sensiblement progressé. « Aujourd'hui, la télédensité du cellulaire mobile se chiffre à 32,6% et plus de 30 millions d'habitants de l'Afrique subsaharienne ont accès à internet », a indiqué Hamadoun Touré, secrétaire général de l'UIT/ITU, lors de son intervention du 10 septembre au sommet d'Abuja, Nigéria. Avant d'ajouter : « ce qu'il faut maintenant, c'est une percée décisive dans le secteur de l'accès large bande ».

Pour passer à la vitesse supérieure, l'Afrique entend séduire les investisseurs étrangers et travailler en bonne intelligence avec les riches entreprises du secteur des technologies de l'information (TI), notamment dans les domaines de l'infrastructure, de la cybersécurité et de la réglementation. Lors du prochain ITU Telecom World, rendez-vous annuel des acteurs des télécommunications et des TI, les chefs d'Etat et chefs de gouvernement des pays d'Afrique auront l'occasion de 'vendre' leurs projets. Si l'Occident boude cette opportunité, il est probable que la Chine n'hésitera pas à se lancer.

L'ITU Telecom World 2009 se tiendra en Suisse, à Genève, du 5 au 9 octobre prochains.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La conversation audio bientôt sur Facebook avec Vivox
Athlon II X4 : de vrais faux Phenom II X4 au rabais
Sauvegarde : Acronis True Image 2010 disponible
Vote Hadopi 2 : réactions à chaud, depuis l'Assemblée
Insolite : réalise une Pub toi même pour la Vache qui rit
DirectPanel veut analyser le buzz dans les réseaux sociaux
MC9500 : Motorola lance un smartphone durci sous Windows Mobile
L'Assemblée vote le second volet de la loi Hadopi !
Bientôt le partage de la 3G sur la Fonera
Jean-Christophe Janicot
Haut de page