Zoho convoite les utilisateurs de Google Apps

27 août 2009 à 09h17
0
00FA000002375658-photo-zoho-google-apps.jpg
L'éditeur de solutions web Zoho continue ses efforts et après avoir proposé aux détenteurs d'un compte Google générique, ou Yahoo! de pouvoir s'identifier sur ses différents services Internet, offre désormais la même possibilité aux comptes Google Apps.

La filiale de la société AdventNet Inc, basée en Inde, propose plusieurs applications hébergées, du webmail aux solutions bureautiques en passant par un organizer ou un logiciel de messagerie instantanée. Après avoir unifé les identifiants associés à chacun de ses services au sein d'une même base de données, Zoho ouvre les vannes et vient taquiner davantage Google en tirant parti de la technologie d'authentification universelle Open ID, annoncée très récemment pour les comptes Google Apps.

Zoho est le premier acteur à mettre à disposition autant de services Internet à des utilisateurs rattachés à d'autres réseaux. Par le passé la start-up avait d'ailleurs implémenté la technologie Gears de Google au sein de son éditeur texte Zoho Writer avant même que la firme de Mountain View ne l'ait intégré à Google Documents. Quelques mois plus tard, la lecture des emails en mode déconnecté fit également son apparition au sein de Zoho Mail avant Gmail.

Pour les internautes regrettant l'absence d'applications web fournies par Yahoo! ou souhaitant migrer facilement de Google Apps vers Zoho, l'usage de l'Open ID pourrait se révéler particulièrement intéressant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La FSF dénonce les 7 péchés de Windows
Iliad / Free : hausse de la rentabilité, baisse des bénéfices
Amazon sécurise ses web services avec VPC
WiMax : Bolloré en contact avec Orange et SFR
YouTube veut rémunérer plus d'internautes
Agility EX : un SSD en SLC chez OCZ
MSI prépare un Wind U150 tactile sous Windows 7
Mises à jour : Adium, Foobar2000, K-Lite Update, Onyx
Mininova ne viole pas le copyright mais doit faire le ménage
Etude : face à l'iPhone, Nokia miserait sur Linux
Haut de page