iPhone fissurés : nouveaux cas, la DGCCRF enquête

26 août 2009 à 09h36
0
L'importance accordée dans les médias à l'affaire de ces iPhone dont l'écran se fissure soudainement conduit de nouveaux utilisateurs à témoigner de leurs mésaventures : deux nouveaux cas ont ainsi été recensés, en région parisienne cette fois. Le Parisien évoque un retraité de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), alors qu'Europe 1 relate en vidéo l'incident qu'a connu une jeune fille de Paris lors de ses vacances en Bretagne. Deux nouveaux cas qui portent à sept le nombre d'accidents prétendument liés à l'écran de l'iPhone.

En parallèle, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a annoncé mardi qu'elle avait ouvert il y a dix jours environ une enquête visant à déterminer si oui ou non ces incidents pouvaient résulter d'une éventuelle défaillance de l'iPhone. « Il y a une enquête en cours, nous nous sommes saisis du problème et nous regardons ça de près », a expliqué l'un de ses représentants à l'AFP.

Dans la mesure où seule la France semble touchée par cette vague de problème, l'hypothèse d'un lot d'iPhone dont l'écran serait anormalement fragile semble maintenant la plus plausible. La multiplication des cas, dont certains semblent toutefois sujets à caution, devrait inciter Apple à tirer rapidement les choses au clair.

Officiellement, la firme déclare pour l'instant considérer ces détériorations subites comme des « accidents isolés ». « Nous sommes au courant et nous attendons de recevoir les iPhone des clients concernés. Tant que nous n'aurons pas tous les détails, nous n'aurons rien à ajouter », déclarait mercredi dernier l'un de ses porte-paroles suite aux déclarations de la Commission européenne qui, elle aussi, réclamait l'ouverture d'une enquête.

Vous utilisez Google Actualités ? Suivez Clubic pour ne rien rater de l'actu tech ! google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page