KaZaA : recherches bientôt bloquées ? (màj)

Par Vincent
le 25 novembre 2005 à 13h53
0
Suite à la décision de la cour fédérale d'Australie, le service Peer_To_Peer KaZaA a été une nouvelle fois rappelé à l'ordre. La justice a donné jusqu'au 5 décembre pour que KaZaA mette en place un système de filtrage, notamment en proposant une nouvelle version de logiciel, tout en imposant la mise à jour chez un maximum d'utilisateur. La nouvelle version devra bloquer certaines recherches demandées par les internautes dans son logiciel d'échange de fichiers récemment condamné. Ainsi, les recherches liées à des chansons d'Eminem, de Madonna ou de Kylie Minogue devront être directement bloquées.

Pour satisfaire les demandes de la justice, KaZaA s'est vu remettre une liste de titres et de noms d'artistes à « protéger ». KaZaA devra utiliser cette liste pour mettre au point un filtre qui bloque les recherches en relation avec ces titres / noms propres. La « fameuse liste » sera mise à jour toutes les deux semaines et Sharman, la firme responsable de KaZaA, aura 48 heures pour effectuer les changements nécessaires dans son filtre.

L'industrie du disque aurait déjà une liste composée de 10 000 termes à bloquer. Sharman se défend comme il peut et se refuse, pour le moment à mettre en place ce filtrage basé sur des mots clés. La firme a d'ailleurs précisé que la mise en place d'un filtrage basé sur « l'empreinte acoustique » de chaque titre, sera plus efficace. Mais KaZaA n'oublie pas de rappeler que cette technologie est lourde à mettre en place et demande davantage de temps à la justice. KaZaA souhaiterait ainsi profiter d'un sursis jusqu'au mois de mars. Pour le moment, la justice ne semble pas prête à entendre les arguments du logiciel et KaZaA reste sous la menace d'un arrêt pur et simple de ses activités, le 5 décembre prochain, s'il ne satisfait pas les demandes de la cour fédérale.

Mise à jour du vendredi 25 novembre 2005 à 13h53 : Sharman Networks a finalement réussi à obtenir une extension du delai pour la mise en place d'un système de filtrage. La cour australienne a ainsi affirmé que KaZaA avait désormais jusqu'à la fin février pour mettre en place ce filtrage destiné à réduire la propagation des fichiers audio pirates sur son réseau P2P.
Modifié le 18/09/2018 à 15h01
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Surprise : les PC de Huawei sont à nouveau disponibles sur le Microsoft store
Compromise suite à l'affaire Huawei, la sortie du Honor 20 est confirmée en France
Vous pouvez désormais acheter les manettes Stadia... mais pas forcément les utiliser
Google et Sanofi : un laboratoire pour développer les services de santé du futur
General Motors envisage... un Hummer 100% électrique
Les vélos et trottinettes électriques bientôt légales dans l'état de New York
Radar 360° et caméra arrière, Damon pousse l'innovation sur ses motos électriques
Dr.Mario World arrive le 10 juillet sur iOS et Android
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Selon Kuo, Apple proposerait à nouveau un smartphone compact en 2020
scroll top