Le « rootkit » Sony bafoue le monde du libre ?

Par
Le 21 novembre 2005
 0
{PUB}« Episode 1 - saison 3 de la série Sony et son Rootkit, intitulé : celui qui violait les droits des logiciels libres » (NDLR : les amateurs de Friends apprécieront ! ;-)). Le géant nippon continue de s'attirer les foudres des médias et des consommateurs depuis la découverte de l'utilisation de rootkits dans une protection anti-copie employée sur certains de ses CD audio. Principalement des CD vendus aux Etats-Unis.

Depuis quelques jours, Sony est aussi pointé du doigt, car cette protection, très controversée, utiliserait des morceaux de codes utilisés dans certains logiciels issus du monde libre et ce, sans la moindre permission. Ainsi, des extraits du code source du très célèbre logiciel libre d'encodage et de lecture MP3 : LAME, auraient été retrouvé dans le système logiciel mis en place sur les CD de Sony. « Des composants multiples font référence à LAME sur les CD de Sony », précise Matti Nikki, un développeur finlandais. La firme Saber Security spécialisée dans la sécurité a également confirmé que la protection de Sony « exploitait des extraits du code de LAME ».

Pour rappel, LAME est un logiciel libre sous licence LGPL (Lesser GNU Public License). Les développeurs sont donc autorisés à reprendre le code source du logiciel, si et seulement si, ils s'engagent ensuite à rendre public, à leur tour, le fruit de leur travail et à préciser clairement que leur programme exploite tel ou tel code source. A noter que des extraits du lecteur vidéo libre VLC auraient aussi été retrouvés...

Pour le moment, Sony n'a pas réagi face à cette nouvelle découverte. On ignore si d'éventuelles actions en justice seront engagées contre la firme pour violation des règles sur le LGPL.
Modifié le 18/09/2018 à 15h00

Les dernières actualités

scroll top