Yahoo! et Microsoft s'allient pour dix ans !

Guillaume Belfiore
Lead Software Chronicler
29 juillet 2009 à 14h54
0
0140000002327852-photo-yahoo-search-bing-powered.jpg
Finalement après des mois de discussion, les sociétés Microsoft et Yahoo! annoncent officiellement aujourd'hui un accord exclusif dans le domaine de la recherche sur Internet. C'est ainsi que le géant de Sunnyvale, autrefois pionnier dans ce domaine, prend du recul sur cette activité et accueillera sur son réseau le nouveau moteur Bing, récement dévoilé par l'éditeur de Redmond.

Dans un communiqué officiel, Carol Bartz, la PDG de Yahoo, explique que cet accord se révèle particulièrement bénéfique « pour la société, mais également pour les utilisateurs et l'industrie ». La migration du moteur de recherche Microsoft devrait être finalisée d'ici 24 mois et permettra à Yahoo! d'économiser chaque année un coût total de 700 millions de dollars pour un bénéfice annuel d'environ 275 millions de dollars.

L'accord entre les deux sociétés a été signé pour une durée de dix années durant lesquelles Microsoft pourra intégrer les technologies de Yahoo en matière de recherche sur Internet au sein de ses services web. Par ailleurs, Bing deviendra le moteur de recherche par défaut sur le portail de Yahoo! De son côté la société californienne concentrera ses efforts sur les technologies de marketing et de liens sponsorisés et sera chargée de la gestion des annonceurs au moyen de la plateforme Microsoft Ad Center. Cependant, les sociétés conserveront chacune leurs départements de publicités d'affichage (Display).

Yahoo! continuera tout de même à innover dans le domaine de la recherche sur Internet mais retournera des résultats du moteur de Microsoft. A ce sujet, Yahoo! expliquait récemment que la société souhaitait s'orienter vers une recherche beaucoup plus multimédia en annonçant « la fin des 10 liens bleus ». C'est par exemple le cas avec le concept Yahoo! Glue. De son côté Microsoft reversera à Yahoo! une partie des revenus générés via le moteur de recherche sur le portail de Yahoo! et ses sites Internet affiliés. Microsoft reversera également une somme pour les coûts générés par l'acquisition de trafic Internet à hauteur de 88% des revenus eux-mêmes générés sur les sites sous la responsabilité de Yahoo! pour une durée de cinq ans. Bref on comprend mieux pourquoi ces discussions se sont éternisées...

0000015E02328852-photo-deal-microsoft-yahoo-steve-ballmer-carol-bartz.jpg


En ce qui concerne la politique de vie privée, Yahoo! précise que seules les données nécessaires au bon fonctionnement du moteur de recherche seront partagées entre les deux parties, ce qui signifie que les informations à caractère confidentiel au sein du compte utilisateur de Yahoo! resteront privées. D'ailleurs l'accord ne concerne que le domaine de la recherche sur Internet. Chacune des parties continuera à opérer ses différents services de messagerie instantanée, d'affichage publicitaire ou de courrier électronique.

Reste à savoir si les autorités antitrust américaines et européennes approuveront cet accord. Il y a quelque mois, alors que Yahoo! et Google souhaitaient se rapprocher pour un partenariat de liens sponsorisés, le département de la Justice s'y était opposé. Ils annulèrent leurs accords par peur d'être trainés en justice pour non respect des lois de concurrence.

Pour de plus amples informations sur ce partenariat, les anglophones pourront visiter le site dédié Choice.Value.Innovation.


021C000002329022-photo-comscore-yahoo-ms.jpg

Guillaume Belfiore

Lead Software Chronicler

Lead Software Chronicler

Responsable du développement éditorial sur la partie Logiciel et Services Web sur Clubic. Précédemment journaliste, je traitais l'actualité web et mobile au sens large. Je m'intéressais aux entrailles...

Lire d'autres articles

Responsable du développement éditorial sur la partie Logiciel et Services Web sur Clubic. Précédemment journaliste, je traitais l'actualité web et mobile au sens large. Je m'intéressais aux entrailles des navigateurs web, aux nouveaux smartphones mais aussi aux systèmes d'exploitation, aux questions de sécurité ou à l'actualité e-business en général. Sinon je dois avouer que j'ai un faible pour tout ce qui touche au web design et c'est généralement le code source d'une page web que je lis en premier.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page